Version classiqueVersion mobile

Christine Angot, une écriture de l'altérité

 | 
Francesca Forcolin

« L’autre est nécessaire »

Les voix des autres

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lire un texte d’Angot, c’est observer « la vie en train de s’exprimer en direct, sa parole en cours, avec le danger de l’erreur, mais la vie plus forte que l’erreur, la parole plus forte, et plus érotique que tout » (PC, p. 35). Pour mettre en scène cette vitalité, l’auteure a recours à une multiplicité de voix : en l’absence, parfois, d’une véritable action, ce sont elles qui portent le récit. Il y a, dans ces textes qui disent je, la volonté d’une énonciation plurielle, comme si la parole du je ne trouvait sa vérité et sa liberté que dans un espace collectif. C’est notamment par le recours à de multiples références, explicites ou non, que cette polyphonie va pouvoir se construire. L’intertexte, chez Angot, est privé, intime, et concerne ses proches ; mais il est aussi d’ordre littéraire, médical, journalistique, et s’empare de différentes voix, celles des écrivains, des penseurs, des philosophes qui ont marqué son imaginaire. Une intertextualité qui fait éclater la notion d’auteur...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search