Version classiqueVersion mobile

Christine Angot, une écriture de l'altérité

 | 
Francesca Forcolin

Pas Narcisse mais Personne

La subversion d’une langue « mineure »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si Christophe Donner a qualifié son travail d’« angotcentrique1 », c’est parce que l’écriture d’Angot fait de sa personne son objet même, comme elle l’affirme au début de sa carrière dans les premières pages de Vu du ciel (1990), roman dans lequel les thèmes centraux de son écriture sont déjà prégnants. Le personnage principal est Séverine, petite fille violée et assassinée à l’âge de 6 ans, qui, une fois devenue ange gardien, a la responsabilité de protéger Christine, une journaliste de 29 ans. « Scribe et gardien, je ferai de Christine une œuvre2 », déclare l’ange, formulant ainsi l’ambition scripturale de l’auteure. Vu du ciel et le roman écrit l’année suivante, Not to be, entament déjà une réflexion sur ce qu’est l’identité. L’écrivaine y figure en tant que personnage. Ces deux romans peuvent être considérés comme une sorte de prélude à son travail, comme des coups d’essai exposant les sujets qui lui resteront chers. Il faut cependant attendre son troisième livre, Léonore, toujo...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search