Version classiqueVersion mobile

Christine Angot, une écriture de l'altérité

 | 
Francesca Forcolin

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans son ouvrage La Langue sauvée1, le prix Nobel de littérature Elias Canetti revient d’abord sur sa découverte de la légende de Médée, à l’âge de 8 ans, avant de déclarer son adoration pour la figure d’Ulysse. Premier modèle, à la fois composite et complexe – puisqu’il se présente sous des apparences multiples –, Ulysse est également la première figure à lui ouvrir les portes de la connaissance, lui ayant appris bien davantage que ce que les hommes ne pouvaient le faire. L’écrivain ressent à son égard une complète et profonde dépendance intérieure. Enfant, deux épisodes tirés de l’Odyssée le marquent particulièrement : celui où Ulysse, à la cour des Phéaciens, entend de la bouche du vieil aède Démodocus le récit de sa propre histoire, et se met à pleurer ; et l’épisode de la fuite du Cyclope, quand Ulysse a l’idée d’utiliser le faux nom de « Personne » pour se sauver lui, et pour sauver ses camarades.

Ces deux passages de l’Odyssée sont – on le sait – extrêmement riches de suggesti...

© Presses universitaires de Lyon, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search