Version classiqueVersion mobile

Chroniques de la foi et du doute

 | 
Philippe Gasparini

Orthodoxie : fidélités à la tradition

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les pays de culture orthodoxe, la chute de Constantinople porta un coup fatal à l’écriture du moi, si vivace tout au long de la période byzantine1. Elle ne se perpétua qu’en milieu monastique et sous forme de testaments spirituels. Ainsi, Eleazar Servinkov-Anzersky (?-1656), qui avait fondé un couvent au-delà du cercle polaire, laissa quelques pages à ses moines, comme l’avait fait avant lui, et sous les mêmes latitudes, Martiry Zelenetsky2. Son récit commence en 1615, lorsqu’il décide de s’installer sur l’île d’Anzersky, dont il prendra le nom. Au diable, ayant pris l’apparence d’autochtones qui le menacent pour le dissuader de construire son ermitage, il répond par des psaumes. Puis la Vierge et le Christ lui apparaissent fréquemment pour lui enseigner comment prier et combattre le démon. Un feu miraculeux déboise la clairière où doit être implanté le prieuré. Ces preuves d’élection divine légitiment la fondation du couvent et sa revendication d’autonomie par rapport à l’abba...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search