Version classiqueVersion mobile

Chroniques de la foi et du doute

 | 
Philippe Gasparini

Québec : Charles Chiniquy, nouveau Luther

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À l’Est du Canada, la minorité francophone subit pendant deux siècles une double oppression : une domination externe, politico-économique, sous le joug du pouvoir anglophone ; et une tutelle interne, culturelle, morale, théocratique, exercée par le clergé ultramontain. En règle générale, les sociétés traditionnelles et communautaires répugnent aux écritures du moi, surtout si elles se sentent assiégées1. En voici une nouvelle démonstration : la première autobiographie québécoise2 parut plus d’un siècle après les Confessions de Jean-Jacques Rousseau. Elle fit pourtant scandale, car elle retraçait un itinéraire de rupture avec l’institution ecclésiastique qui régentait la communauté. L’individu ne pouvait accéder à l’autonomie sans résilier son aliénation au groupe ; réciproquement, il ne pouvait rompre ses liens sans expliquer comment il en était arrivé là, dans l’espoir d’être, sinon imité, du moins compris et absous par ses compatriotes.

Prêtre devenu pasteur – à l’inverse de John N...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search