Version classiqueVersion mobile

Chroniques de la foi et du doute

 | 
Philippe Gasparini

Angleterre : un âge d’or de l’autobiographie religieuse

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1600, l’Europe ne s’est pas encore remise du grand schisme de la Réforme. Tout au long du xviie siècle, l’intolérance religieuse va provoquer et justifier des persécutions, des guerres, des massacres, des exodes sans précédent. Et elle va exacerber une théologie radicale qui s’est constituée au siècle précédent sur les ruines de la scolastique thomiste. Puisée chez Paul et Augustin, cette doctrine conçoit les hommes, et plus encore les femmes, comme des créatures déchues, adonnées au mal depuis le péché originel. Et elle représente Dieu comme un juge coléreux qui condamne la plupart d’entre nous à rôtir en enfer, n’accordant sa grâce qu’à un petit nombre d’élus.

L’historien catholique Jean Delumeau a montré comment cette « pastorale de l’effroi » a engendré et entretenu, pendant trois siècles, « anxiété », « angoisse globale », « mélancolie », « maladie du scrupule », « honte de soi », « défiance envers la sexualité », « mépris du monde », « obsession de la mort », et « névrose co...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search