Versione classicaVersione mobile

Abdellah Taïa, la mélancolie et le cri

 | 
Jean-Pierre Boulé

La polyphonie des personnages comme réparation

I formati HTML, PDF ed ePub di questo libro sono accessibili agli utenti di biblioteche e istituzioni che lo hanno acquistato come parte dell'offerta OpenEdition Freemium for Books. Il libro può anche essere acquistato sui siti dei librai partner, nei formati PDF ed ePub, se l'editore ha scelto questa distribuzione commerciale. Se l'edizione cartacea è disponibile, i link alle librerie sono proposti in questa pagina.

Estratto del testo

On a vu avec Une mélancolie arabe le début d’une écriture de réparation. Cette tendance va se préciser, notamment par la polyphonie des personnages dans les romans et les récits de Taïa, des personnages qui contribueront également à ouvrir une dimension politique. Par polyphonie, j’entends la combinaison de plusieurs voix, identités ou narrateurs dans les textes. Selon l’auteur, les deux premiers romans qui vont être étudiés dans ce chapitre ont été conçus comme un diptyque, deux romans miroirs : « Dans Le Jour du roi, c’est le père et le fils, il n’y a pas la mère qui est partie avec un autre fils, et dans Infidèles, c’est la mère et le fils1. » Au cours d’une interview radiophonique, Taïa confirmera l’hypothèse de la journaliste Brigitte Kernel selon laquelle Le Jour du roi, Infidèles et Un pays pour mourir (le troisième roman à l’étude) forment une trilogie2. L’...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search