Version classiqueVersion mobile

Abdellah Taïa, la mélancolie et le cri

 | 
Jean-Pierre Boulé

La mélancolie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La mélancolie se trouve au cœur de ce chapitre, dans lequel j’analyserai cinq courts textes écrits entre 2004 et 2007 ainsi que les deux premiers livres publiés par Abdellah Taïa sous l’étiquette de roman, publiés respectivement en 2006 et en 2008. La sexualité et le corps occupent une place de choix dans une écriture conçue également comme un geste politique. Le lecteur est plongé dans la relation d’amour et de haine de l’auteur avec le Maroc, dans un retour en arrière permanent et on assiste également aux tâtonnements de l’écrivain avec un « je » narrateur qui s’impose de plus en plus.

Je commence par analyser les cinq courts textes. À cette époque, l’auteur se trouve dans un contexte d’écriture bien particulier :

En ce moment, j’écris des textes où le « je » et la fiction interviennent. Ce que je lis après n’est plus moi, ça devient autre chose. Là encore, c’est la leçon de Proust. À partir du moment où l’on manipule les mots, où l’on joue sur le ton, la chronologie, les épisodes, ...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search