Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Annexe 2

Un homme pieux

p. 145-146


Texte intégral

Testament dicté à maître Dru, le 1er décembre 18501

1Jean-Pierre Françon, médecin demeurant à Lentilly, lequel malade mais jouissant de toutes ses facultés intellectuelles nous a déclaré :

2« Je recommande mon âme à Dieu et le prie de me recevoir en sa sainte miséricorde. Je veux et entends qu’il soit dit en mon honneur dans l’année de mon décès pour 100 francs de messes à la charge de ma succession.

3Je donne et lègue à mes trois fils, Auguste2, actuellement élève au petit séminaire de L’Argentière, Jean-François3, élève au collège de Chazay d’Azergues, et Victor-Étienne4, demeurant avec moi, et par tiers entre eux le quart à titre de préciput de tous les biens meubles et immeubles qui composeront ma succession au jour de mon décès. Pour mes dits trois fils avoir recueillis ledit quart à titre de préciput et sans préjudice de leur part dans le surplus de ma succession.

4Je révoque tous les autres testaments et autres dernières volontés que je puis avoir faits avant le présent auquel seul je m’arrête comme contenant mon expresse et dernière volonté. »

5Écrit et passé au bourg de Lentilly, maison Mallet dans une pièce au premier étage ayant une porte et une croisée au matin, en présence de Hugues Cozona, propriétaire et maire, Joseph Pinay, propriétaire et adjoint, Jean-François Laffond, instituteur, Antoine-Marie Fillon, propriétaire agriculteur demeurant tous à Lentilly.

Notes de bas de page

1 ADR, 3 E 19 634, Actes de Me Dru, Lentilly (1850).

2 16 ans.

3 14 ans.

4 12 ans.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.