Version classiqueVersion mobile

Sur les traces de Jean-Pierre Françon

 | 
Olivier Faure

Chapitre 5

Une indéniable ascension sociale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Assimilé dans les années 1830 à ceux qu’on a baptisés, faute de mieux, des « infranotables », notre héros n’en resta pas là. Sans doute, l’octroi d’une autorisation légale d’exercer ne fut pas étranger au décollage de la carrière de Françon, mais ce dernier la construisait patiemment depuis longtemps. En effet, s’il était un médecin contestable, il ne manquait pas de qualités propres à asseoir sa réussite sociale. Véritable petit entrepreneur de santé, il accumula une fortune suffisante pour devenir propriétaire foncier et pénétrer la notabilité villageoise, même si ce fut à un rang modeste, comme en témoignent les destins sociaux très contrastés de ses enfants et petits-enfants.

Un commerçant avisé

Si ses connaissances médicales furent d’emblée sévèrement mises en cause, ses capacités à gérer sa carrière professionnelle, sans doute nées de son expérience dans le commerce de l’épicerie et de la dentisterie, sont indéniables.

Grâce aux poursuites engagées contre lui en 1832, on peut sai...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search