Version classiqueVersion mobile

Sur les traces de Jean-Pierre Françon

 | 
Olivier Faure

Chapitre 2

Un jeune aventurier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une famille pauvre dans une montagne ouverte

Jean-Pierre Françon est né le 14 ventôse an VII (4 mars 1799), à midi, dans la maison de ses parents, François Françon et Marie-Françoise Carry, dans la petite commune du Petit-Abergement, située dans le Bugey méridional (voir la carte 2).

Carte 2. Installation dans l’Ain de la famille Françon

Image

Dans le Jura, le toponyme d’abergement (ou albergement) est synonyme d’accensement, terme qui désigne les terres concédées à perpétuité à des paysans moyennant le versement d’un cens. Le même terme désigne les droits d’usage concédés aux communautés sur les forêts. Contrairement à ce qu’indiquent les dictionnaires1, l’abergement ne mettait pas fin à la mainmorte qui pesait sur les personnes et non sur les biens. Dans ce régime juridique, les biens d’un mainmortable revenaient au seigneur faute d’enfants ou de gens vivant en communion avec lui. Néanmoins les ducs de Savoie, qui s’étaient emparés du Bugey, avaient aboli la mainmorte au xvie siècle2. Tomb...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search