Version classiqueVersion mobile

Sur les traces de Jean-Pierre Françon

 | 
Olivier Faure

Chapitre 1

Une réussite sociale aux champs

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Jean-Pierre Françon avait tout pour échouer. Fils de pauvres journaliers du Jura méridional, il ne fit aucune étude ni aucun stage hospitalier. Épicier et dentiste ambulant, il s’installa comme « chirurgien » dans une région étrangère où il fut en butte à la méfiance du maire et à l’hostilité ouverte des docteurs voisins. Pourtant, rien ne se passa comme prévu. Condamné pour exercice illégal de la médecine, il sut rebondir, arracha un diplôme en bonne et due forme, se fit élire conseiller municipal et, s’il mourut jeune, il laissa à ses héritiers une fortune qui le situait à la frontière de l’aisance et de la richesse1. De façon plus étonnante encore, il obtint une autorisation spéciale du ministre de l’Instruction publique lui permettant d’exercer sans être en parfaite conformité avec la loi2.

Contrairement à Pinagot, ou à Joachim Martin qui laissa à ses fils la même somme que celle dont il avait hérité de son père (soit 500 francs)3, notre homme accomplit grâce à son dynamisme une ...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search