Version classiqueVersion mobile

De sectes en hérésies

 | 
Jean-Pierre Chantin

Chapitre XI

Chine : une vision très politique des sectes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1999 est créé en Chine un bureau spécialement chargé de combattre le mouvement Falun Gong – une discipline de qi gong, gymnastique traditionnelle et science de la respiration. Ce bureau doit son nom, « 610 », au jour de sa création (le 10 juin), et l’initiative est d’importance : son directeur est un membre éminent du Comité permanent du bureau politique du Parti communiste chinois et son action est relayée par des antennes locales sur tout le territoire et à l’étranger par l’intermédiaire des ambassades. Dans ce pays marqué par des traditions spirituelles diverses, le concept de « secte », emprunté au monde occidental, est récupéré afin de justifier les actes de répression qui s’abattent sur les pratiquants du Falun Gong poursuivis et dont certains, selon plusieurs rapports internationaux, ont été torturés et exécutés.

À la recherche des dissidences chinoises

Une difficulté majeure réside dans le fait que le concept de « religion » a été forgé à partir de représentations occidenta...

© Presses universitaires de Lyon, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search