Version classiqueVersion mobile

De sectes en hérésies

 | 
Jean-Pierre Chantin

Chapitre X

Des sectes définies en France par des parlementaires laïques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En novembre 2009, le maire de Cahors invoque le principe de précaution pour refuser de cautionner dans sa commune une Marche pour la paix au motif que l’un des organisateurs, le Mouvement humaniste, figure sur la liste établie en décembre 1995 par une commission parlementaire d’enquête « sur les agissements liberticides de certaines associations dites sectes1 ». Le rapport officiel justifiait bien la dangerosité de ce mouvement en le classant, selon une grille constituée par les Renseignements généraux, parmi les « alternatifs », qui « proposent en général une organisation différente des circuits économiques, du mode de production, du commerce mondial, des rapports humains », et en lui reprochant d’inciter à la « rupture de l’adepte avec l’environnement d’origine2 ». Pourtant, en 2010, le Parti humaniste, qui émane du Mouvement, obtient en appel une condamnation pour diffamation de membres de la municipalité du 19e arrondissement de Paris qui l’avaient signalé pour ses « dérives sec...

© Presses universitaires de Lyon, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search