Versión clásicaVersión móvil

De sectes en hérésies

 | 
Jean-Pierre Chantin

Chapitre VIII

Les États-Unis, le pays aux cent sectes

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

En mai 2015, sur le site de France info, le titre de l’une des chroniques de Philippe Vandel était : « Pourquoi y a-t-il autant de sectes aux États-Unis ? » Il était ensuite ajouté : « Tom Cruise et John Travolta sont scientologues. Madonna donne dans la Kabale. C’est à croire que les sectes sont partout aux États-Unis1. »

En mai 2001, le journaliste Bruno Fouchereau, dans la version électronique du Monde diplomatique, avait déjà intitulé son propos : « Les sectes, cheval de Troie des États-Unis en Europe ». On est loin de Voltaire qui, dans sa cinquième lettre philosophique sur la religion anglicane et après celles sur les quakers, écrivait à propos de l’Angleterre colonisatrice de l’Amérique du Nord : « C’est ici le pays des sectes. Un Anglais, comme homme libre, va au Ciel par le chemin qui lui plaît2. »

Comme on le verra une nouvelle fois, le hiatus provient d’une différence d’acception du mot « secte », positif pour les uns – comme le philosophe de Ferney – ou, plus largement, né...

© Presses universitaires de Lyon, 2018

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search