Version classiqueVersion mobile

Lutter pour ne pas chômer

 | 
Montserrat Emperador Badimon

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cet ouvrage s’est ouvert avec une question : pourquoi le mouvement des diplômé.e.s chômeur.se.s marocain, qui revendique des emplois dans la fonction publique, dure-t-il depuis presque trente ans ? La question peut être posée autrement : pourquoi des diplômé.e.s chômeur.se.s descendent-ils et elles dans la rue pour défendre le « droit à l’emploi » depuis 1991 ? En essayant de trouver une réponse à cette question, je me suis penchée sur différentes dimensions du mouvement : son émergence, les modes d’organisation des groupes, les caractéristiques de leurs adhérent.e.s, les pratiques protestataires et, enfin, les rapports entre les groupes de chômeur.se.s eux-mêmes, avec les pouvoirs publics et avec d’autres acteurs protestataires.

Une première conclusion que l’on peut tirer est qu’il n’y a pas une seule forme de pérennisation du mouvement des diplômé.e.s chômeur.se.s, mais plusieurs. Le « mouvement des diplômé.e.s chômeur.se.s » renvoie, concrètement, à une nébuleuse de groupes indépe...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search