Version classiqueVersion mobile

Lutter pour ne pas chômer

 | 
Montserrat Emperador Badimon

Chapitre 3

Qui sont les diplômé.e.s chômeur.se.s ? Profils et modalités du passage à l’action

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qui prend la rue pour exiger le respect du « droit à l’emploi » ? Qui revendique l’étiquette de « diplômé.e chômeur.se » et intègre un groupe protestataire, et à quel moment le fait-il.elle ? Qu’est-ce que cela implique de le faire au Maroc, où une grande partie des travailleur.se.s n’a pas de contrat formel1 ? D’ailleurs, il ne suffit pas d’être scolarisé.e et sans contrat de travail pour protester pour cette raison, ce qui montre que le mouvement des chômeur.se.s n’est pas une traduction mécanique de la précarité matérielle ou des frustrations (Gurr, 1970). En réalité, la plupart des personnes diplômées développant une activité économique sans contrat ne se revendiquent pas « diplômé.e chômeur.se ». Se reconnaître sous cette étiquette implique une prise de position critique, une perception de sa situation personnelle comme relevant du chômage caché et une aspiration à atteindre la sécurité matérielle et une reconnaissance symbolique à travers l’emploi public.

Les médias parlent sou...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search