Version classiqueVersion mobile

Lutter pour ne pas chômer

 | 
Montserrat Emperador Badimon

Chapitre 2

La naissance d’une cause : du syndicalisme universitaire à la lutte pour le droit à l’emploi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les premières protestations du mouvement des diplômé.e.s chômeur.se.s datent de la fin des années 1980. Elles adoptent la forme de rassemblements dans les lieux où se déroulent les concours de recrutement dans la fonction publique : sièges de province, bachaouiya, caïdat1 et autres agences déconcentrées du ministère de l’Intérieur. L’objectif de ces rassemblements est d’empêcher la tenue des concours et d’obtenir le recrutement des protestataires. Leur déroulement s’accompagne d’un discours (diffusé à travers des tracts ou la lecture de communiqués) affirmant l’existence d’un « droit à l’emploi » qui serait bafoué.

Comment en arrive-t-on à boycotter les concours de recrutement en brandissant la cause2 du « droit à l’emploi » ? La promotion au sein de l’espace public d’une telle cause n’est pas la simple conséquence de la diminution des postes dans la fonction publique dans les années 1980. Elle est le résultat d’un travail d’argumentation politique entrepris par des acteurs sociaux p...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search