Version classiqueVersion mobile

Lutter pour ne pas chômer

 | 
Montserrat Emperador Badimon

Chapitre 1

Enseignement et emploi public au Maroc : de l’époque coloniale à l’ajustement structurel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le mouvement des diplômé.e.s chômeur.se.s repose sur une représentation solidement ancrée, surtout en milieu populaire : celle qui voit l’enseignement comme une voie de promotion sociale et qui, par conséquent, conçoit la personne diplômée comme porteuse d’un ensemble de droits, dont le droit à l’emploi. L’objectif de ce chapitre est d’éclairer les fondements historiques de cette représentation et d’analyser les facteurs qui l’écornent à partir des années 1980. Car la période qui s’écoule entre l’indépendance du Maroc, en 1956, et le début des années 1980 fait figure de paradis perdu aux yeux des diplômé.e.s chômeur.se.s protestataires. Elle apparaît dans l’imaginaire collectif, de façon certes mythifiée, comme l’époque où presque tou.te.s les diplômé.e.s pouvaient convertir le mérite académique en un emploi valorisant, à travers un recrutement dans la fonction publique (Ibaaquil, 1987 ; El Maslout, 1999).

Les politiques publiques contribuent à la construction des cadres d’interpréta...

© Presses universitaires de Lyon, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search