Version classiqueVersion mobile

Poétiques du je

 | 
Philippe Gasparini

Chronique de l’autofiction1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 2008 eut lieu à Cerisy un colloque consacré à l’autofiction. Dans son intervention, Vincent Colonna a qualifié ce terme de « mot-récit ». Cette expression m’a séduit car elle peut s’entendre à plusieurs niveaux. D’une part, le mot autofiction désigne une catégorie particulière de récits généralement racontés à la première personne. D’autre part, il produit des récits. L’association d’auto- et de fiction évoque d’emblée un espace narratif où il semble que le moi pourrait s’exprimer en toute liberté. C’est pourquoi certains écrivains trouvent dans ce mot, et les réflexions qu’il suscite, une source d’inspiration. Enfin, c’est un mot dont le sens a une histoire et l’histoire un sens.

Nous avons en effet la chance d’assister, en direct, à la naissance et aux premiers pas d’un nouveau concept générique. Chaque fois que nous employons le terme autofiction, que nous l’appliquons à des textes littéraires, nous participons, dans une certaine mesure, à son élaboration culturelle, nous nous ...

© Presses universitaires de Lyon, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search