Version classiqueVersion mobile

Poétiques du je

 | 
Philippe Gasparini

Autofiction vs autobiographie1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sur quoi porte le discours critique développé par les écritures du moi ?

Il porte d’abord sur le moi. Soit positivement, pour le valoriser, et on est alors dans l’apologie de soi, telle qu’elle apparaît, par exemple, dans quelques textes de l’Antiquité pré-chrétienne et dans la plupart des mémoires. Soit négativement, pour recenser ses fautes. On est alors dans le discours chrétien de l’aveu qui, comme l’a montré Foucault, a imprégné profondément la culture occidentale. Soit, enfin, par-delà le bien et le mal, le récit autobiographique développe une réflexion critique sur la genèse du sujet, son identité, sa précarité, ses mutations.

L’écriture du moi ne se réduit pas à l’introspection. Elle peut aussi se tourner vers les autres, pour faire leur apologie, leur procès, ou simplement leur portrait, mais, la plupart du temps, dans une perspective axiologique.

Si on élargit encore la focale, l’écriture du moi dépasse le niveau interpersonnel dans la mesure où elle s’intéresse aux rapports ...

© Presses universitaires de Lyon, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search