Version classiqueVersion mobile

Poétiques du je

 | 
Philippe Gasparini

Chateaubriand : naissance d’un genre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Albert Thibaudet écrivait vers 1935 : « René, qui créait en France le court roman autobiographique, à prénom, était tourné, comme le genre du roman lui-même, vers l’avenir1. » L’avenir de ce texte tenait-il à sa brièveté ou à son titre prénominal ? Certes, il a lancé une mode littéraire. Mais son plus grand mérite est d’avoir révélé et actualisé certaines potentialités d’une catégorie générique, le roman autobiographique, qui allait être appelée, comme le roman proprement dit, à un développement prodigieux. Chateaubriand avait-il l’intention d’innover ?

Un épisode du Génie du christianisme, qui fit moins de bruit alors qu’Atala, a déterminé un des caractères de la littérature moderne. Mais, au surplus, si René n’existait pas, je ne l’écrirais plus ; s’il m’était possible de le détruire, je le détruirais. Une famille de René poètes et de René prosateurs a pullulé : on n’a plus entendu que des phrases lamentables et décousues ; il n’a plus été question que de vents et d’orages2.

On a so...

© Presses universitaires de Lyon, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search