Version classiqueVersion mobile

Nouvelles formes du discours journalistique au xviiie siècle

 | 
Samuel Baudry
, 
Denis Reynaud

III. Le traitement des polémiques

Voltaire et Rousseau dans la presse britannique

Robert Mankin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Y a-t-il rien de plus tyrannique, par exemple, que d’ôter la liberté de la presse ? et comment un peuple peut-il se dire libre, quand il ne lui est pas permis de penser par écrit1 ? » La question, posée par Voltaire en 1765 dans une lettre à un proche, est au cœur du projet des Lumières, radicales comme conservatrices. À première vue, les controverses publiques qui se déroulèrent dans la presse périodique, et parfois grâce à elle, représentaient une occasion idéale pour se dire libre. Valider publiquement l’expression des points de vue divergents ; aboutir à une entente par le biais de discours argumentés qui incarnent cette pleine liberté d’expression et de réflexion propre à l’écrit ; souligner la prégnance de ces échanges autant pour le présent de la société que pour son avenir : toutes choses rendues possibles par la presse périodique, et qui semblent illustrer la thèse de Jürgen Habermas sur l’usage de la parole critique au xviiie siècle2. Avec la notion de sphère publique, l...

Auteur

Robert Mankin ( 1952-2017 ) était professeur à l’Université Paris-Diderot. Diplômé d’histoire, de littérature et de philosophie ( Wesleyan University, Université de Yale et Université Johns Hopkins ), il était spécialiste de l’histoire intellectuelle du xviiie siècle ( Locke, Hume, Smith et Gibbon ). Il est notamment l’auteur de The Correspondence of James Boswell with Edmund Burke ( McGraw-Hill, 1987 ), The Ruin and the Sketch in the Eighteenth Century ( Wissenschaftlicher Verlag Trier, 2008 ), et de l’édition critique d’Edward Gibbon, Essai sur l’étude de la littérature ( Voltaire Foundation, 2010 ).

© Presses universitaires de Lyon, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search