Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Prose de Samuel Beckett

 | 
Julien Piat
, 
Philippe Wahl

Bibliographie

Texte intégral

Adam Jean-Michel, 1990, Éléments de linguistique textuelle. Théorie et pratique de l’analyse textuelle, Liège, Mardaga, coll. « Philosophie et langage ».

Adam Jean-Michel, 2005, La Linguistique textuelle. Introduction à l’analyse textuelle des discours, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus ».

Admussen Richard L., 1979, The Samuel Beckett Manuscripts. A Study, Boston, G.K. Hall.

Adorno Theodor W., [1958] 1984, Notes sur la littérature, Sibylle Muller (trad.), Paris, Flammarion.

Amossy Ruth, 1999, Images de soi dans le discours : la construction de l’ethos, Lausanne, Delachaux et Niestlé.

Amossy Ruth & Herschberg Pierrot Anne, 1997, Stéréotypes et clichés. Langue, discours, société, Paris, Nathan, coll. « 128 ».

Amossy Ruth & Rosen Elisheva, 1982, Les Discours du cliché, Paris, Société d’édition d’enseignement supérieur.

Anders Günther, [1956] 2002, L’Obsolescence de l’homme, Christophe David (trad.), Paris, Éditions de l’Encyclopédie des nuisances/Éditions Ivrea.

Apothéloz Denis, Combettes Bernard & Neveu Franck (dir.), 2009, Les Linguistiques du détachement, actes du colloque international de Nancy des 7-9 juin 2006, Berne, Peter Lang, coll. « Sciences pour la communication ».

Authier-Revuz Jacqueline, 1995, Ces mots qui ne vont pas de soi. Boucles réflexives et non-coïncidences du dire, Paris, Larousse, coll. « Sciences du langage ».

Authier-Revuz Jacqueline, 2000, « Deux mots pour une chose : trajets de non-coïncidence », dans Patrick Anderson, Andrée Chauvin-Vileno et Moni Madini (dir.), Répétition, altération, reformulation, actes du colloque international des 22-24 juin 1998, Besançon, Presses universitaires franc-comtoises, coll. « Annales littéraires », p. 37-61.

Bacha Jacqueline, 2000, L’Exclamation. Approche syntaxique et sémantique d’une modalité énonciative, Paris/Montréal, L’Harmattan, coll. « Sémantiques ».

Badiou Alain, 1992, Conditions, Paris, Éditions du Seuil, coll. « L’ordre philosophique ».

Badiou Alain, 1995, Beckett, l’increvable désir, Paris, Hachette, coll. « Coup double ».

Badiou Alain, 1998, « Ce qui arrive », dans Évelyne Grossman et Régis Salado (dir.), Samuel Beckett. L’écriture et la scène, Paris, SEDES, p. 9-12.

Bair Deirdre, 1978, Samuel Beckett : A Biography, New York, Harcourt Brace Jovanovich.

Banfield Ann, 1973, « Narrative Style and the Grammar of Direct and Indirect Speech », Foundations of Language, no 10, p. 1-39.

Banfield Ann, 1978, « The Formal Coherence of Represented Speech and Thought », A Journal for Descriptive Poetics and Theory of Literature, no 3, p. 289-314.

Banfield Ann, [1982] 1995, Phrases sans parole. Théorie du récit et du style indirect libre, Cyril Veken (trad.), Paris, Éditions du Seuil.

Banfield Ann, 2003, « Beckett’s Tattered Syntax », Representations, no 84, p. 6-29.

Barbéris Jeanne-Marie, 1995, « L’interjection : de l’affect à la parade, et retour », Faits de langues, no 6 (« L’exclamation »), p. 93-104.

Barbéris Jeanne-Marie, 2003, « Coénonciation et actualisation : la textualité en idem », dans Ruth Amossy et Dominique Maingueneau (dir.), L’Analyse du discours dans les études littéraires, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, p. 201-212.

Barbéris Jeanne-Marie, 2005, « Le processus dialogique dans les phénomènes de reprise en écho », dans Jacques Bres et al. (dir.), Dialogisme et polyphonie : approches linguistiques, actes du colloque de Cerisy des 3-9 septembre 2004, Bruxelles, De Boeck/Duculot, p. 157-172.

Barbéris Jeanne-Marie, 2009, « Présentation », Cahiers de praxématique, no 49 (« À la recherche des voix du dialogisme »), p. 7-22.

Barbéris Jeanne-Marie, Bres Jacques & Siblot Paul (dir.), 1998, De l’actualisation, Paris, CNRS éditions, coll. « Sciences du langage ».

Barbéris Jeanne-Marie & Maurer Bruno, 1998, « Sur le “ratage” en discours oral », L’Information grammaticale, no 77, p. 43-47.

Barthes Roland, [1966] 1993, « Écrire, verbe intransitif », dans Essais critiques IV, Le bruissement de la langue, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points », p. 21-32.

Barthes Roland, 1970, « L’ancienne rhétorique », Communications, no 16, p. 172-223.

Barthes Roland, [1975] 1995, Roland Barthes par Roland Barthes, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Écrivains de toujours ».

Barthes Roland, [1982] 1992, Essais critiques III, L’obvie et l’obtus, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points ».

Barthes Roland, 2010, Le Lexique de l’auteur : séminaire de l’École pratique des hautes études, 1973-1974, suivi de Fragments inédits de « Roland Barthes par Roland Barthes », Éric Marty (préf.), Anne Herschberg Pierrot (éd.), Paris, Éditions du Seuil, coll. « Traces écrites ».

Bataille Georges, 1951, « Le silence de Molloy », Critique, no 48, p. 387-396.

Benveniste Émile, 1966, Problèmes de linguistique générale 1, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des sciences humaines ».

Benveniste Émile, 1974, Problèmes de linguistique générale 2, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des sciences humaines ».

Bernal Olga, 1969, Langage et fiction dans le roman de Beckett, Paris, Gallimard.

Berrendonner Alain, 1990, « Pour une macro-syntaxe », Travaux de linguistique, no 21, p. 25-36.

Blanchot Maurice, 1959, « Où maintenant ? Qui maintenant ? », Le Livre à venir, Paris, Gallimard.

Booth Wayne C., 1961, The Rhetoric of Fiction, Chicago/Londres, University of Chicago Press.

Brater Enoch, 1994, The Drama in the Text : Beckett’s Late Fiction, New York/Oxford, Oxford University Press.

Bregman Segrè Elisabeth, 1977, « Style and Structure in Beckett’s Ping : That Something Itself », Journal of Modern Literature, vol. 6, no 1, p. 127-147.

Bres Jacques, 1996, « Aspects de l’interaction rapportée dans le récit oral conversationnel », Cahiers du français contemporain, no 3, p. 45-59.

Bres Jacques, 2001, « Dialogisme », dans Catherine Détrie, Paul Siblot et Bertrand Verine (dir.), Termes et concepts pour l’analyse du discours. Une approche praxématique, Paris, Honoré Champion, coll. « Lexica : mots et dictionnaires », p. 83-86.

Bres Jacques, 2002, « L’oral dans l’écrit ? Claude Simon raconte son évasion d’un camp de prisonniers », L’Information grammaticale, no 94, p. 54-60.

Bres Jacques & Nowakowska Aleksandra, 2009, « Voix, point de vue... ou comment pêcher le dialogisme à la métaphore », Cahiers de praxématique, no 49 (« À la recherche des voix du dialogisme »), p. 103-132.

Bres Jacques et al. (dir.), 2005, Dialogisme et polyphonie : approches linguistiques, actes du colloque de Cerisy des 3-9 septembre 2004, Bruxelles, De Boeck/Duculot.

Brienza Susan, 1987, Samuel Beckett’s New Worlds : Style in Metafiction, Norman/Londres, University of Oklahoma Press.

Brown Llewellyn, 2008, Beckett, les fictions brèves : voir et dire, Paris, Lettres modernes Minard.

Bruder Gail A., Duchan Judith F. & Hewitt Lynne E. (dir.), 1995, Deixis in Narrative : A Cognitive Science Perspective, Hillsdale/Hove, Lawrence Erlbaum Associates.

Brun Jean & Doppagne Albert, [1956] 1966, La Ponctuation et l’art d’écrire, Bruxelles, Baude, coll. « Bien écrire et bien parler ».

Burton Robert, [1621] 2005, Anatomie de la mélancolie, Gisèle Venet (éd. et trad.), Paris, Gallimard, coll. « Folio classique ».

Butler Judith, [1993] 2009, Ces corps qui comptent. De la matérialité et des limites discursives du sexe, Charlotte Nordmann (trad.), Paris, Éditions Amsterdam.

Calder John, 2001, The Philosophy of Samuel Beckett, Londres, Calder.

Calvino Italo, [1980] 1993, La Machine littérature, Michel Orcel et François Wahl (trad.), Paris, Éditions du Seuil.

Campbell Julie, 2002, « Moran as Secret Agent », Samuel Beckett today/aujourd’hui, no 12, p. 81-92.

Casanova Pascale, 1997, Beckett l’abstracteur. Anatomie d’une révolution littéraire, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Fiction & Cie ».

Catach Nina, 1998, « La ponctuation et les systèmes d’écriture : dedans ou dehors ? », dans Jean-Marc Defays, Laurence Rosier et François Tilkin (dir.), À qui appartient la ponctuation ?, Paris/Bruxelles, De Boeck/Duculot, p. 31-43.

Chaudier Stéphane, 2008, « L’Innommable de Samuel Beckett ou les ruines sont une fête », dans Johan Faerber (dir.), Le « Nouveau Roman » en questions 6 : vers une écriture des ruines ? 1, Caen, Lettres modernes Minard, coll. « La revue des lettres modernes », p. 69-90.

Chevalier Yannick, 2006, « Les interprétants de la syllepse : essai de typologie », dans Yannick Chevalier et Philippe Wahl (dir.), La Syllepse, figure stylistique, Lyon, Presses universitaires de Lyon, coll. « Textes & Langue », p. 139-155.

Chomsky Noam, 1975, Questions de sémantique, Bernard Cerquiglini (trad.), Paris, Éditions du Seuil.

Chomsky Noam, 1986 a, Barriers, Cambridge/Londres, The MIT Press.

Chomsky Noam, 1986 b, La Nouvelle Syntaxe. Concepts et conséquences de la théorie du gouvernement et du liage, Lélia Picabia (trad.), Alain Rouveret (éd.), Paris, Éditions du Seuil.

Clément Bruno, 1994, L’Œuvre sans qualités. Rhétorique de Samuel Beckett, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Poétique ».

Cohn Ruby, 1962, Samuel Beckett : The Comic Gamut, New Brunswick, Rutgers University Press.

Cohn Ruby, 2001, A Beckett Canon, Ann Arbor, University of Michigan Press.

Collinge Linda, 2000, Beckett traduit Beckett : de « Malone meurt » à « Malone dies », l’imaginaire en traduction, Genève, Droz.

Corbin Danièle, 1997, « Locutions, composés, unités polylexématiques : lexicalisation et mode de construction », dans Michel Martins-Baltar (dir.), La Locution entre langue et usages, Fontenay-aux-Roses, ENS éditions, coll. « Langages », p. 53-101.

Curtis Jerry L., 2005-2006, « Human Relationships : The Self and the Other in Beckett’s Trilogy », Journal of Beckett Studies, vol. 15, no 1-2, p. 108-117.

Cushman Keith, 1982, « Molloy : Beckett’s “Nourishing and Economical Irish Stew” », University of Dayton Review, vol. 15, no 3, p. 75-81.

Damourette Jacques & Pichon Édouard, 1911-1940, Des mots à la pensée. Essai de grammaire de la langue française, 7 vol., Paris, Éditions d’Artrey.

Danon-Boileau Laurent & Morel Marie-Annick (dir.), 1995, Faits de langues, no 6 (« L’exclamation »).

Delamotte-Legrand Régine, 1999, « Les pairs sont-ils des mêmes ou des autres ? », dans Jacques Bres et al. (dir.), L’Autre en discours, Montpellier, Publications de l’Université Paul-Valéry, coll. « Dyalang », p. 261-285.

Deleuze Gilles, 1992, « L’Épuisé », dans Samuel Beckett, Quad et autres pièces pour la télévision, Édith Fournier (trad.), Paris, Éditions de Minuit, p. 55-106.

Deleuze Gilles & Guattari Félix, 1975, Kafka. Pour une littérature mineure, Paris, Éditions de Minuit.

Deleuze Gilles & Guattari Félix, 1980, Capitalisme et schizophrénie 2, Mille plateaux, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Critique ».

Descombes Vincent, 1987, Proust. Philosophie du roman, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Critique ».

Descombes Vincent, 2004, Le Complément de sujet. Enquête sur le fait d’agir de soi-même, Paris, Gallimard, coll. « Nrf essais ».

Dessons Gérard & Meschonnic Henri, 1998, Traité du rythme. Des vers et des proses, Paris, Dunod, coll. « Lettres sup. ».

Détrie Catherine, Siblot Paul & Verine Bertrand (dir.), 2001, Termes et concepts pour l’analyse du discours. Une approche praxématique, Paris, Honoré Champion, coll. « Lexica : mots et dictionnaires ».

Domenach Jean-Marie, 1967, Le Retour du tragique, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Esprit. La Condition humaine ».

Dostie Gaétane, 2008, « La réduplication. De la constitution d’un corpus de français parlé au Québec à l’analyse sémantique de données authentiques », Texte et corpus, no 3, p. 221-231.

Drillon Jacques, 1991, Traité de la ponctuation française, Paris, Gallimard, coll. « Tel ».

Duckworth Colin, 1967, « The Making of Godot », dans Ruby Cohn (dir.), Casebook on « Waiting for Godot », NewYork, Grove Press, p. 89-100.

Ducrot Oswald, [1972] 1991, Dire et ne pas dire. Principes de sémantique linguistique, Paris, Hermann.

Ducrot Oswald & Todorov Tzvetan, 1972, Dictionnaire encyclopédique des sciences du langage, Paris, Éditions du Seuil.

Dufour Pierre, 1987, « Beckett ou la parole mélancolique », Théâtre/Public, no 75, p. 58-74.

Dupriez Bernard, [1980] 1984, Gradus. Les procédés littéraires, Paris, UGE, coll. « 10/18 ».

Durand Michel & Harvey Malcolm, [1992] 2000, Méthode et pratique du thème anglais, Paris, Dunod.

Durozoi Gérard, 1972, Beckett, Paris/Montréal, Bordas.

Emonds Joseph, 2000, Lexicon and Grammar : The English Syntacticon, Berlin, Mouton de Gruyter.

Federman Raymond & Fletcher John, 1970, Samuel Beckett : His Works and His Critics. An Essay in Bibliography, Berkeley, University of California Press.

Federman Raymond & Graver Lawrence (dir.), 1979, Samuel Beckett : The Critical Heritage, Londres, Routledge & Kegan Paul.

Feldman Morton, [1998] 2008, Écrits et paroles, Jean-Yves Bosseur et Danielle Cohen-Levinas (éd. et trad.), Dijon, Les Presses du réel.

Fitch Brian T., 2003, Le Langage de la pensée et l’écriture : Humboldt, Valéry, Beckett, Montréal, XYZ éditeur.

Flahault François, 1978, La Parole intermédiaire, Paris, Éditions du Seuil.

Fletcher John, [1970] 1975, « Interpreting Molloy », dans Melvin J. Friedman (dir.), Samuel Beckett Now : Critical Approaches to His Novels, Poetry and Plays, Chicago/Londres, University of Chicago Press, p. 157-170.

Fletcher John, 1976, « Écrivain bilingue »,dans Tom Bishop et Raymond Federman (dir.), Samuel Beckett, Paris, L’Herne, coll. « Cahiers de l’Herne », p. 201-212.

Fontanier Pierre, [1821-1827] 1977, Les Figures du discours, Paris, Flammarion, coll. « Champs ».

Frédéric Madeleine, [1984] 1985, La Répétition. Étude linguistique et rhétorique, Tubingue, Niemeyer.

Gadet Françoise, 1999, « La langue française au xxe siècle. L’émergence de l’oral », dans Jacques Chaurand (dir.), Nouvelle histoire de la langue française, Paris, Éditions du Seuil, p. 583-667.

Galbraith Mary, 1995, « Deictic Shift Theory and the Poetics of Involvement in Narrative », dans Gail A. Bruder, Judith F. Duchan et Lynne E. Hewitt (dir.), Deixis in Narrative : A Cognitive Science Perspective, Hillsdale/Hove, Lawrence Erlbaum Associates, p. 19-59.

Gardes Tamine Joëlle, [1988] 1990, La Grammaire, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus ».

Gaudin- Bordes Lucile, 2008, « La tyrannie tautologique : l’évidence comme outil énonciatif et stratégie discursive », Langue française, no 160 (« Figures et points de vue »), p. 55-71.

Gautier Antoine, 2006, Unité et discontinuité : une approche épistémologique et systématique de la phrase, thèse de doctorat, Paris, Université Paris-Sorbonne.

Genette Gérard, 1972, Figures III, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Poétique ».

Genette Gérard, 1983, Nouveau discours du récit, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Poétique ».

Genette Gérard, 1999, Figures IV, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Poétique ».

Genetti Stefano, 1998, « “La plaine dans la tête j’allais à la lande” : à propos des variantes éditoriales de “L’Expulsé” », Samuel Beckett today/aujourd’hui, no 7, p. 25-40.

Gérard-Naef Josselyne, 1980, L’Exclamation en français, la syntaxe des phrases et des expressions exclamatives, Tubingue, Niemeyer, coll. « Linguistische Arbeiten ».

Gontarski Stan E., 1995, « From Unabandoned Works : Samuel Beckett’s Short Prose », dans Samuel Beckett, The Complete Short Prose, 1929-1989, Stan E. Gontarski (éd.), New York, Grove Press, 1995, p. XI-XXXII.

Granger Gilles-Gaston, 1979, Langages et épistémologie, Paris, Klincksieck.

Greimas Algirdas Julien, [1960] 1970, « Les proverbes et les dictons », Du sens. Essais sémiotiques, Paris, Éditions du Seuil, p. 309-314.

Grevisse Maurice, [1936] 1980, Le Bon Usage, Paris/Gembloux, Duculot.

Grevisse Maurice & Goosse André, [1936] 1993, Le Bon Usage, Paris/Louvain-la-Neuve, Duculot.

Grice H. Paul, [1975] 1979, « Logique et conversation », Communications, no 30, p. 57-72.

Gross Gaston, 1996, Les Expressions figées en français : noms composés et autres locutions, Gap, Ophrys.

Grossman Évelyne, 1998, L’Esthétique de Beckett, Paris, SEDES.

Grossman Évelyne, 2004, La Défiguration : Artaud, Beckett, Michaux, Paris, Éditions de Minuit.

Grossman Évelyne, 2011, « Structuralisme », dans Marie-Claude Hubert (dir.), Dictionnaire Beckett, Paris, Honoré Champion, coll. « Dictionnaire et références ».

Grunig Blanche-Noëlle, 1997, « La locution comme défi aux théories linguistiques : une solution d’ordre mémoriel ? », dans Michel Martins-Baltar (dir.), La Locution entre langue et usages, Fontenay-aux-Roses, ENS éditions, coll. « Langages », p. 225-240.

Guardini Romano, [1928] 1992, De la mélancolie, Jeanne Ancelet-Hustache (trad.), Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points sagesses ».

Guiraud Pierre, [1960] 1980, Les Locutions françaises, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? ».

Hammer Françoise, 1997, « Iconicité et réduplication en français », Folia linguistica, vol. 31, no 3-4, p. 285-300.

Harvey Lawrence E., 1970, Samuel Beckett : Poet and Critic, Princeton, Princeton University Press.

Hewitt Lynne E. & Zubin David A., 1995, « The Deictic Center : A Theory of Deixis in Narrative », dans Gail A. Bruder, Judith F. Duchan et Lynne E. Hewitt (dir.), Deixis in Narrative : A Cognitive Science Perspective, Hillsdale/Hove, Lawrence Erlbaum Associates, p. 129-155.

Hill Leslie, 1990, Beckett’s Fiction. In Different Words, Cambridge, Cambridge University Press.

Hubert Marie-Claude (dir.), 2011, Dictionnaire Beckett, Paris, Honoré Champion, coll. « Dictionnaire et références ».

Hunkeler Thomas, 1998, Échos de l’ego dans l’œuvre de Samuel Beckett, Paris, L’Harmattan, coll. « Critiques littéraires ».

Iser Wolfgang, [1972] 1990, The Implied Reader : Patterns of Communication in Prose Fiction from Bunyan to Beckett, Baltimore/Londres, Johns Hopkins University Press.

Janvier Ludovic, 1969, Samuel Beckett, Paris, Éditions du Seuil.

Jaubert Anna, 2011, « Le calembour ou la pragmatique du trait/facile/ », Le Français moderne, vol. 79, no 1 (« Les figures de l’à-peu-près »), p. 33-43.

Jolas Eugène, 1929, « Revolution of the Word », transition, no 16-17, p. 1. Kenner Hugh, 1959, « The Cartesian Centaur », Perspective, no 9, p. 132-141.

Kenner Hugh, [1962] 1968, Samuel Beckett. A Critical Study, Berkeley, Los Angeles/Londres, University of California Press.

Kenner Hugh, 1975, « Shades of Syntax », dans Ruby Cohn (dir.), Samuel Beckett : A Collection of Criticism, New York, McGraw-Hill, p. 21-31.

Kenner Hugh, 1978, Joyce’s Voices, Berkeley, University of California Press.

Kerfelec Valérie, 2009, L’Exclamation en français et en anglais. Formes, sens, effets, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, coll. « Langues et langage ».

Kleiber Georges & Riegel Martin, 1978, « Les grammaires floues », dans Robert Martin (dir.), La Notion de recevabilité en linguistique, Paris, Klincksieck, p. 67-124.

Knowlson James, 1983, « Beckett’s “Bits of Pipe” », dans Morris Beja, Stanley E. Gontarski et Pierre Astier (dir.), Samuel Beckett : Humanistic Perspectives, Columbus, Ohio State University Press, p. 16-25.

Knowlson James, 1996, Damned to Fame : The Life of Samuel Beckett, Londres, Bloomsbury.

Kuroda Sige-Yuki, 1973, « Where Epistemology, Style and Grammar Meet : A Case Study from Japanese », dans Stephen R. Anderson et Paul Kiparsky (dir.), A Festschrift for Morris Halle, New York, Holt, Rinehart & Winston, p. 337-391.

Kuroda Sige-Yuki, 1975, « Réflexions sur les fondements de la théorie de la narration », Tiên Fauconnier (trad.), dans Julia Kristeva, Jean-Claude Milner et Nicolas Ruwet (dir.), Langue, discours, société. Pour Émile Benveniste, Paris, Éditions du Seuil, p. 260-293.

Lakoff George, 1973, « Hedges : A Study in Meaning Criteria and the Logic of Fuzzy Concepts », Journal of Philosophical Logic, vol. 2, no 4, p. 458-508.

La Motte Annette de, 2004, Au-delà du mot. Une « écriture du silence » dans la littérature française au vingtième siècle, Münster, LIT Verlag, coll. « Ars rhetorica ».

Laws Catherine, 1998, Samuel Beckett and Music, Oxford, Clarendon Press.

Lazard Gilbert, 1994, L’Actance, Paris, Presses universitaires de France.

Le Goffic Pierre, 1994, Grammaire de la phrase française, Paris, Hachette supérieur, coll. « HU. Langue française ».

Le Goffic Pierre, 2008, « “Que” complétif en français : essai d’analyse », Langue française, no 158, p. 53-68.

Le Juez Brigitte, 2007, Beckett avant la lettre, Paris, Grasset.

Lecolle Michelle, 2006, « Changements dans le lexique : figement, lexicalisation, catachrèse », Cahiers de praxématique, no 46, p. 23-42.

Lecolle Michelle & Leroy Sarah, 2006, « Présentation », Cahiers de praxématique, no 46, p. 7-12.

Locatelli Carla, 1990, Unwording the World : Samuel Beckett’s Prose Works after the Nobel Prize, Philadelphie, University of Pennsylvania Press.

Marin Thierry, 2000, « Pour une narration musicale. Bing de Samuel Beckett », Poétique, no 122, p. 131-157.

Marquet Jean-François, 1996, Miroirs de l’identité. La littérature hantée par la philosophie, Paris, Hermann, coll. « Savoir lettres ».

Martel François, 1972, « Jeux formels dans Watt », Poétique, no 10, p. 153-175.

Martin Jean-Pierre, 1998, La Bande sonore. Beckett, Céline, Duras, Genet, Perec, Pinget, Queneau, Sarraute, Sartre, Paris, José Corti.

Martin Robert, 1983, Pour une logique du sens, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Linguistique nouvelle ».

Mayoux Jean-Jacques, 1982, « Postface : Molloy, un événement littéraire, une œuvre », dans Samuel Beckett, Molloy [1951], Paris, Éditions de Minuit, coll. « Double », p. 243-274.

Mélèse Pierre, 1966, Samuel Beckett, Paris, Seghers, coll. « Théâtre de tous les temps ».

Mercier Vivian, [1975] 1977, Beckett/Beckett, Oxford, Oxford University Press.

Meschonnic Henri, 1987, « Littérature et oralité », Présence francophone, no 31, p. 9-27.

Mével Yann, 2008, L’Imaginaire mélancolique de Samuel Beckett de « Murphy » à « Comment c’est », Amsterdam, Rodopi, coll. « Faux titre ».

Michaud Alexis & Morgenstern Aliyah (dir.), 2007, La Réduplication, Paris, Ophrys, coll. « Faits de langues ».

Milner Jean-Claude, [1978] 2009, L’Amour de la langue, Lagrasse, Verdier.

Moignet Gérard, 1981, Systématique de la langue française, Paris, Klincksieck.

Molinié Georges, [1989] 1994, La Stylistique, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? ».

Molinié Georges, 1992, Dictionnaire de rhétorique, Paris, Librairie générale française, coll. « Le Livre de Poche ».

Molinié Georges, 1998, Sémiostylistique. L’effet de l’art, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Formes sémiotiques ».

Molinié Georges & Viala Alain, 1993, Approches de la réception. Sémiostylistique et sociopoétique de Le Clézio, Paris Presses universitaires de France.

Montini Chiara, 2007, « La Bataille du soliloque ». Genèse de la poétique bilingue de Samuel Beckett (1929-1946), Amsterdam, Rodopi.

Mooney Susan, 2006-2007, « Feeling Fear, Narrating Feelings : The Decomposing Masculine Subject in Molloy, Malone Dies, and The Unnamable », Journal of Beckett Studies, vol. 16, no 1-2, p. 204-222.

Moussaron Jean-Pierre, 2001, « Vers l’inusable beckettien : Malone meurt », Modernités, no 15 (« Écritures du ressassement »), p. 261-288.

Neveu Franck, 2002 a, « Du prédicat second à la clause : sur le rang syntaxique de quelques types de détachements », Verbum, vol. 24, no 1-2 (« Y a-t-il une syntaxe au-delà de la phrase ? », actes du colloque international des 21-22 septembre 2000, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, Michel Charolles, Pierre Le Goffic et Mary-Annick Morel [dir.]), p. 129-140.

Neveu Franck, 2002 b, « L’ajout et la problématique appositive : détachement, espace phrastique, contextualité », dans Jacqueline Authier-Revuz et Marie-Christine Lala (dir.), Figures d’ajout : phrase, texte, écriture, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, p. 111-122.

Neveu Franck, 2004, Dictionnaire des sciences du langage, Paris, Armand Colin.

Neveu Franck (dir.), 2006, L’Information grammaticale, no 109 (« Approches de la discontinuité syntaxique et énonciative », actes de la journée d’études CONSCILA du 10 décembre 2004, Université Paris 7).

Niklas-Salminen Aino & Steuckardt Agnès (dir.), 2005, Les Marqueurs de glose, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence.

Noailly Michèle, 2002, « L’ajout après un point n’est-il qu’un simple artifice graphique ? », dans Jacqueline Authier-Revuz et Marie-Christine Lala (dir.), Figures d’ajout. Phrase, texte, écriture, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, p. 133-145.

Nussbaum Martha, 1988, « Histoires d’émotion : la généalogie de l’amour chez Beckett », Littérature, no 71, p. 40-58.

Onimus Jean, 1967, Beckett, Paris, Desclée de Brouwer.

Patron Sylvie, 2009, Le Narrateur. Introduction à la théorie narrative, Paris, Armand Colin, coll. « U/Lettres ».

Pavel Thomas, 2003, La Pensée du roman, Paris, Gallimard, coll. « Nrf essais ».

Perrin Laurent, 2009, « La voix et le point de vue comme formes polyphoniques externes », Langue française, no 164, p. 61-79.

Philippe Gilles, 1997, Le Discours en soi. La représentation du discours intérieur dans les romans de Sartre, Paris, Honoré Champion.

Philippe Gilles (dir.), 2000, Langue française, no 128 (« L’ancrage énonciatif des récits de fiction »), p. 3-9.

Philippe Gilles, 2002, Sujet, verbe, complément. Le moment grammatical de la littérature française, 1890-1940, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des idées ».

Philippe Gilles & Piat Julien (dir.), 2009, La Langue littéraire. Une histoire de la prose en France de Gustave Flaubert à Claude Simon, Paris, Fayard.

Phillips Adam, 2009, Trois capacités négatives, Michel Gribinski (trad.), Paris, Éditions de l’Olivier, coll. « Penser-rêver ».

Piat Julien, 2007, L’Expérimentation syntaxique dans l’écriture du Nouveau Roman (Beckett, Pinget, Simon). Contribution à une histoire de la langue littéraire dans les années 1950, thèse de doctorat, Grenoble, Université Stendhal-Grenoble 3.

Piat Julien, 2009, « “Dire je” : enjeux langagiers et stylistiques d’une énonciation à la première personne dans la trilogie de Samuel Beckett », dans Cécile Lignereux et Julien Piat (dir.), Une langue à soi. Propositions, Pessac, Presses universitaires de Bordeaux, p. 255-280.

Piat Julien, 2011, L’Expérimentation syntaxique dans l’écriture du Nouveau Roman (Beckett, Pinget, Simon). Contribution à une histoire de la langue littéraire dans les années 1950, Paris, Honoré Champion, coll. « Bibliothèque de grammaire et de linguistique ».

Pilling John, 2006, A Samuel Beckett Chronology, Basingstoke, Palgrave Macmillan.

Pottier Bernard, [1974] 1985, Linguistique générale. Théorie et description, Paris, Klincksieck.

Prince Gerald, 1988, « The Disnarrated », Style, vol. 22, no 1-2, p. 1-8.

Rabaté Dominique, 1991, Vers une littérature de l’épuisement, Paris, José Corti.

Rabaté Dominique, 1999, Poétiques de la voix, Paris, José Corti.

Rabaté Dominique, 2006, Le Chaudron fêlé. Écarts de la littérature, Paris, José Corti, coll. « Les essais ».

Rabatel Alain, 1998, Une histoire du point de vue, Paris/Metz, Klincksieck/CELTED, coll. « Recherches textuelles ».

Rabatel Alain, 2004, « L’effacement énonciatif dans les discours rapportés et ses effets pragmatiques », Langages, vol. 38, no 156, p. 3-17.

Rabatel Alain, 2008, « Points de vue en confrontation dans les antimétaboles plus et moins », Langue française, no 160 (« Figures et points de vue »), p. 21-36.

Radford Andrew, 1997, Syntactic Theory and the Structure of English : A Minimalist Approach, Cambridge, Cambridge University Press.

Rastier François, [1987] 1996, Sémantique interprétative, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Formes sémiotiques ».

Rastier François, 1997, « Défigements sémantiques en contexte », dans Michel Martins-Baltar (dir.), La Locution entre langue et usages, Fontenay-aux-Roses, ENS éditions, coll. « Langages », p. 307-331.

Rastier François, 1998, « Prédication, actance et zones anthropiques », dans Mats Forsgren, Kerstin Jonasson et Hans Kronning (dir.), Prédication, assertion, information, actes du colloque d’Uppsala en linguistique française des 6-9 juin 1996, Stockholm, Uppsala University, coll. « Acta universatis upsaliensis. Studia romanica upsaliensia », p. 443-461, article disponible sur Internet : www.revue-texto.net/Inedits/Rastier/Rastier_Predication-actance.pdf (consulté en mars 2013).

Reboul Anne, 2000, « Communication, fiction et expression de la subjectivité », Langue française, no 128 (« L’ancrage énonciatif des récits de fiction »), p. 9-29.

Récanati François, 2008, Philosophie du langage (et de l’esprit), Paris, Gallimard, coll. « Folio essais ».

Reggiani Christelle, 2008, Éloquence du roman. Rhétorique, littérature et politique aux xixe et xxe siècles, Genève, Droz, coll. « Histoire des idées et critique littéraire ».

Rey Alain (dir.), 2005, Le Grand Robert de la langue française, version électronique, Paris, Le Robert.

Ricardou Jean, 1971, Pour une théorie du Nouveau Roman, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Tel quel ».

Richard Élisabeth, 2005, « La répétition immédiate : un haut degré, mais de prise en charge énonciative », dans David Banks (dir.), Les Marqueurs linguistiques de la présence de l’auteur, actes des deuxièmes journées de l’ERLA des 16-17 novembre 2001, Paris, L’Harmattan, p. 59-66.

Richard Élisabeth, 2008, « Mais que corrige la reformulation ? Le cas de structures avec réitération d’un même lexème », dans Marie-Claude Le Bot, Martine Schuwer et Élisabeth Richard (dir.), La Reformulation : marqueurs linguistiques, stratégies énonciatives, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Rivages linguistiques », p. 147-154.

Ricœur Paul, 1983, Temps et Récit, 1 : L’intrigue et le récit historique, Paris, Éditions du Seuil.

Ricœur Paul, 1990, Soi-même comme un autre, Paris, Éditions du Seuil.

Riegel Martin, 1984, « Pour une redéfinition linguistique des relations dites de “possession” et d’“appartenance” », L’Information grammaticale, no 23, p. 3-7.

Riegel Martin, Pellat Jean-Christophe & Rioul René, 1994, Grammaire méthodique du français, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Linguistique nouvelle ».

Riffaterre Michael, [1964] 1970, « Fonctions du cliché dans la prose littéraire », Essais de stylistique structurale, Daniel Delas (trad.), Paris, Flammarion, coll. « Nouvelle bibliothèque scientifique », p. 161-181.

Rousset Jean, [1962] 1970, Forme et signification. Essai sur les structures littéraires, de Corneille à Claudel, Paris, José Corti.

Schapira Charlotte, 1999, Les Stéréotypes en français : proverbes et autres formules, Gap/Paris, Ophrys.

Schneider Alan, 1958, « Waiting for Beckett : A Personnal Chronicle », Chelsea Review, no 2, p. 3.

Sechehaye Albert, 1926, Essai sur la structure logique de la phrase, Paris, Honoré Champion.

Seguin Jean-Pierre, 1993, L’Invention de la phrase au xviiie siècle, Louvain/Paris, Peeters/Société pour l’information grammaticale, coll. « BIG ».

Serbat Guy, 1983, « Compte rendu de La Structure des langues de Claude Hagège », L’Information grammaticale, no 17, p. 50-51.

Serbat Guy, 1991, « Intégration à la phrase latine d’un groupe nominal sans fonction syntaxique (le “nominativus pendens”) », Langages, no 104, p. 22-32.

Sherzer Dina, 1976, Structure de la trilogie de Beckett : « Molloy », « Malone meurt », « L’Innommable », La Haye/Paris, Mouton, coll. « Approches de la sémiotique ».

Siess Jürgen, 2000, « Images et rapport de places dans le discours épistolaire de Mme du Deffand et Mme Riccoboni », L’Esprit créateur, vol. 60, no 4, p. 38-49.

Siess Jürgen, 2008, « Beckett’s Posture in the French Literary Field », dans Linda Ben-Zvi et Angela Moorjani (dir.), Beckett at 100 : Revolving It All, New York/Oxford, Oxford University Press, p. 177-189.

Simon Alfred, 1983, Beckett, Paris, Belfond, coll. « Les dossiers Belfond ».

Starobinski Jean, 2009, « La parole est moitié à celuy qui parle », entretiens avec Gérard Macé, Paris/Genève, France-Culture/La Dogana.

Taban Carla, 2009, Modalités po(ï)étiques de configuration textuelle. Le cas de « Molloy » de Samuel Beckett, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. « Faux titre ».

Tesnière Lucien, 1959, Éléments de syntaxe structurale, Paris, Klincksieck.

Todorov Tzvetan, [1966] 1981, « Les catégories du récit littéraire », dans Roland Barthes et al., L’Analyse structurale des récits, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points », p. 131-157.

Wahl Philippe, 2006, « Les liens du sens dans la poésie d’Apollinaire. Trois états de la syllepse », dans Yannick Chevalier et Philippe Wahl (dir.), La Syllepse, figure stylistique, Lyon, Presses universitaires de Lyon, coll. « Textes & Langue », p. 299-320.

Watine Marie-Albane, 2012, « La réduplication : une interprétation dialogique », dans Frédéric Calas et al. (dir.), Les Figures à l’épreuve du discours. Dialogisme et polyphonie, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, p. 149-160.

Zemmour David, 2008, Une syntaxe du sensible. Claude Simon et l’écriture de la perception, Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne.

© Presses universitaires de Lyon, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540