Version classiqueVersion mobile

Des autofictions arabes

 | 
Darouèche Hilali Bacar

La genèse de l’autofiction

Naissance, émergence et épanouissement des écritures du moi dans la littérature arabe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la critique littéraire, l’écriture du moi a longtemps été l’objet de controverses tant à propos de ses origines historiques que de ses définitions. En Occident, celle opposant Philippe Lejeune à Georges Gusdorf a donné naissance à deux grands courants de la critique sur lesquels se fondent encore aujourd’hui les études littéraires portant sur les écritures du moi et particulièrement sur le genre autobiographique. Philippe Lejeune se situe dans une sorte de préhistoire du genre littéraire pour tous les textes antérieurs aux Confessions de Jean-Jacques Rousseau1. Georges Gusdorf considère l’autobiographie à l’aune de la société et de l’histoire sans fixer ni définir de limite stricte à l’apparition de ce genre littéraire2.

En Orient, la controverse née de l’opposition entre les défenseurs de la aâla (authenticité) et les partisans de la adâtha (modernité) donne aussi naissance à deux courants théoriques bien distincts. Les défenseurs de la aṣâla revendiquent une tradition autobi...

© Presses universitaires de Lyon, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search