Version classiqueVersion mobile

Des autofictions arabes

 | 
Darouèche Hilali Bacar

Le moi et ses multiples facettes dans la littérature arabe contemporaine : la fondation d’une nouvelle écriture romanesque

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On peut se demander si l’autofiction a contribué à un renouveau littéraire. Ou, pour être plus précis, si la réactualisation du roman se fait aujourd’hui à travers l’autofiction. Cette interrogation est légitime lorsqu’on observe que les études sur les écritures du moi, dont le nombre est sans cesse croissant tous pays confondus, se sont particulièrement intéressées à l’autofiction en tant que forme d’écriture ou genre littéraire. Cet intérêt répond à une actualité culturelle marquée par une production abondante d’œuvres romanesques dont la réception demeure ambiguë. Il prend aussi en compte l’importance grandissante dans l’espace littéraire du discours autobiographique et d’une sorte d’exhibitionnisme. Auparavant, en France, cet intérêt pour l’autofiction répondait au refus des écrivains de l’autobiographie et de ses contraintes (la transparence, la sincérité, la véracité du récit). Il répondait aussi à la volonté de la critique littéraire d’approfondir sa réflexion sur le genre au...

© Presses universitaires de Lyon, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search