Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La militance LGBT aux États-Unis

 | 
Guillaume Marche

Remerciements

Texte intégral

1Mes premiers remerciements vont aux personnes qui, au cours des diverses enquêtes de terrain menées depuis une vingtaine d’années, m’ont donné de leur temps pour partager leur expérience, leur point de vue, leur colère, leur enthousiasme.

2Parmi tous les collègues et mentors qui m’ont accompagné dans cet itinéraire de recherche et ont, par leur intérêt, leurs encouragements et leurs questions, permis à ce travail d’aboutir, je voudrais plus particulièrement remercier Michel Wieviorka, qui m’a chaleureusement ouvert les portes de la sociologie, dont l’enthousiasme et la générosité ont confirmé en moi le goût de la recherche et qui a accepté de préfacer cet ouvrage, ainsi qu’Hélène Le Dantec-Lowry, qui a patiemment guidé mon habilitation à diriger des recherches et m’a aidé, par sa grande maîtrise de l’histoire sociale et culturelle contemporaine des États-Unis, à élargir mon travail de contextualisation.

3Je suis très reconnaissant à celles et ceux qui ont bien voulu répondre à mes appels à l’aide, relire tout ou partie de cet ouvrage et l’enrichir par leurs remarques et par leurs suggestions, notamment Maks Banens, Nathalie Caron, James Cohen, Konstantinos Eleftheriadis, Éric Fassin, Olivier Fillieule, James Jasper, Sabine Mit, David Paternotte, Bruno Perreau, Massimo Prearo et Hélène Quanquin.

4J’exprime aussi ici ma profonde gratitude à mes collègues et ami.e.s de l’Université Paris-Est Créteil, notamment au sein du département d’anglais, du groupe de recherche CIMMA et du laboratoire IMAGER, qui ont manifesté de l’intérêt pour mes travaux et aux étudiant.e.s dont l’entrain, la curiosité et la détermination donnent depuis longtemps sons sens à mon engagement dans la vie universitaire.

5Je suis particulièrement reconnaissant, aux Presses universitaires de Lyon, à Delphine Hautois d’avoir supervisé le long processus menant à la parution de cet ouvrage et à Isabelle Dorland pour la vigilance, la perspicacité et la minutie de son travail d’édition.

6Je remercie enfin Catherine Favereau pour son amitié fidèle, profonde et joyeuse, et pour son indéfectible soutien tout au long de ce travail d’écriture.

7Je rends hommage à John Atherton, qui a dirigé ma recherche doctorale sur les mobilisations LGBT, m’a accordé sa confiance pour confronter les sources imprimées à la réalité empirique du terrain et a été un relecteur hors pair, à Rommel Mendès-Leite qui a beaucoup œuvré pour le développement des études LGBT en France, avec ma reconnaissance pour avoir accepté la publication de cet ouvrage dans la collection « Sexualités », ainsi qu’à Naomi Wulf dont l’intelligence, la bienveillance et la générosité ont illuminé le début de ma carrière d’enseignant-chercheur.

© Presses universitaires de Lyon, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Accès exclusif

open access

Offert par L’éditeur de ce site