Version classiqueVersion mobile

Des mots, des pratiques et des risques

 | 
Rommel Mendès-Leite

Préface

Explorer la marge de la marge : Rommel Mendès-Leite, pionnier des études homosexuelles en France

Maks Banens

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 22 janvier 2016, la maladie a eu raison de Rommel Mendès-Leite, mettant fin à trente ans de recherches sur les sexualités, le genre et le VIH. Né au Brésil, formé à l’Université de l’État de Ceará, à Fortaleza, la vie scientifique du chercheur s’est déroulée en France, où il a occupé une place importante au sein des études homosexuelles.

Peu après son arrivée à Paris en 1986, il crée et anime, avec Brigitte Lhomond, le Groupe de recherches et d’études sur l’homosexualité1. Ce groupe, auquel se joindront Pierre-Olivier de Busscher, Jean-Manuel de Queiroz et d’autres, tient une série de « Rencontres scientifiques sur l’homosocialité et les sexualités » à l’Université Paris V (René Descartes). Il organise, avec la collaboration de Michael Pollak et Jacques Van dem Borghe, le premier colloque français en sciences sociales sur le thème « Homosexualités et sida » (1991), et poursuit, de 1992 à 1997, avec le soutien de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales2...

© Presses universitaires de Lyon, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search