Version classiqueVersion mobile

Aux marges des villes modernes

 | 
Yannick Jambon

Remerciements

Texte intégral

1Les dettes de reconnaissance contractées pour mener à bien ce projet de publication sont nombreuses. Indéniablement, le professeur Olivier Zeller et son épouse méritent d’être cités en premier. Ils ont su trouver les mots, il y a quelques années, pour transformer ce qui n’était qu’une ébauche d’article en projet de thèse, devenu aujourd’hui un livre. Me laissant autonome dans mon travail la majeure partie de mon doctorat, puis me conseillant activement dans les derniers mois, le professeur Zeller a su m’accompagner comme je l’attendais.

2Que ces pages soient également l’occasion de remercier chaleureusement les membres du jury qui me firent l’honneur d’évaluer la thèse à l’origine de cet ouvrage : Anna Bellavitis, Maurice Garden, Peter Clark et Bernard Gauthiez sont par leur parcours, leur aura et leur rigueur intellectuelle des modèles. Au sein de l’Université Lumière Lyon 2, certains collègues m’ont permis de me familiariser avec l’enseignement supérieur : Guy Brunet, Maks Banens, Pierre Vernus, Pascal Sebille et Monica Martinat m’ont fait vivre de riches expériences, par leurs conseils et leurs initiatives. Nos échanges m’ont fait progresser.

3Le personnel des dépôts d’archives fut souvent d’un précieux secours, notamment pour l’obtention de plans de villes. Leur dévouement a plusieurs fois facilité mon travail.

4Des camarades doctorants ne doivent pas être ici oubliés. Mathieu Grenet et Marie-Laure Ville ont fourni plus que des encouragements. Leur humanité, leur aide ponctuelle et leurs témoignages de sympathie m’ont aidé à achever mon travail dans une relative sérénité. Enfin, des remerciements particuliers s’adressent à Noëlle Borgnat pour la qualité de son travail de relecture.

© Presses universitaires de Lyon, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search