Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Amours clandestines

 | 
Marie-Carmen Garcia

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Notre culture est tissée d’histoires dans lesquelles les amours adultères tiennent une place de choix : Tristan et Iseult, Guenièvre et Lancelot sont des figures emblématiques des amours contrariées, mais il s’agit toujours du mariage de l’amante. L’homme est libre et libère (parfois par la mort) son aimée des chaînes d’un mariage imposé. Ce modèle de l’amour courtois intègre ainsi l’image d’une épouse « mal mariée », il conçoit plus difficilement un homme prisonnier de son mariage. Les stéréotypes de la féminité admettent en effet l’absence de choix de la femme et la nécessité qu’un homme fasse le travail de libération pour elle. En revanche, le modèle dominant de masculinité selon lequel sont socialisés la plupart des hommes ne s’accorde pas avec l’image d’un homme dépendant de son épouse. Il implique le « gouvernement de soi » et le « gouvernement des autres ». D’ailleurs, dans la littérature traditionnelle et dans l’imaginaire collectif, lorsque des hommes s’écartent de leurs re...

© Presses universitaires de Lyon, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540