Version classiqueVersion mobile

Changer de prénom

 | 
Baptiste Coulmont

Bibliographie

Texte intégral

About Ilsen & Denis Vincent (2010), Histoire de l’identification des personnes, Paris, La Découverte, « Repères ».

Akin Salih (2004), « La dénomination des personnes et la construction identitaire : le cas des prénoms kurdes en Turquie », Bulletin suisse de linguistique appliquée, vol. 80, p. 27-38.

Algan Yann, Mayer Thierry & Thoenig Matthias (2013), « The Economic Incentives of Cultural Transmission: Spatial Evidence from Naming Patterns across France », Discussion Paper no 9416, Centre for Economic Policy Research.

Arai Mahmood & Skogman Thoursie Peter (2009), « Renouncing Personal Names: An Empirical Examination of Surname Change and Earnings », Journal of Labor Economics, vol. 27, no 1, p. 127‑147.

Aslan Senem (2009), « Incoherent State: The Controversy over Kurdish Naming in Turkey », European Journal of Turkish Studies, no 10.

Astier Isabelle (2000), « Présentation du dossier “Les magistratures sociales” », Droit et Société, vol. 44-45, p. 85-89.

Astier Isabelle (1995), « Du récit privé au récit civil : la construction d’une nouvelle dignité ? », Lien social et Politiques, vol. 34, p. 121-130.

Bacheré Hervé & Teihotaata Teveiti (2010), « Prénoms polynésiens », Points forts de la Polynésie française, vol. 10, p. 1-4.

Béra Matthieu Dimitri (2011), « David, Émile : les ambivalences de l’identité juive de Durkheim », Durkheimian Studies, vol. 17, no 1, p. 121-150.

Bereni Laure et al. (2008), Introduction aux gender studies : manuel des études sur le genre, Bruxelles, De Boeck.

Bertrand Marianne & Mullainathan Sendhil (2004), « Are Emily and Greg More Employable than Lakisha and Jamal? A Field Experiment on Labor Market Discrimination », The American Economic Review, vol. 94, no 4, p. 991-1013.

Besnard Philippe (1979), « Pour une étude empirique du phénomène de mode dans la consommation des biens symboliques : le cas des prénoms », Archives européennes de sociologie, vol. 20, p. 343‑351.

Besnard Philippe & Desplanques Guy (1999), « Les catégories socioprofessionnelles à l’épreuve de la stratification temporelle des goûts », Revue française de sociologie, vol. 40, no 1, p. 97-109.

Besnard Philippe & Grange Cyril (1993), « La fin de la diffusion verticale des goûts ? (Prénoms de l’élite et du vulgum) », L’Année sociologique, vol. 43, p. 269-294.

Boltanski Luc & Chiapello Ève (1999), Le Nouvel Esprit du capitalisme, Paris, Gallimard.

Bourdieu Pierre (1986), « L’illusion biographique », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 62, p. 69-72.

Bourdieu Pierre (1982), « Les rites comme actes d’institution », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 43, p. 58-63.

Bourdieu Pierre (1979), La Distinction : critique sociale du jugement, Paris, Éditions de Minuit.

Bouton Jacqueline & Auvolat Géraldine (1994), « Des prénoms francisés », dans Droit des personnes et de la famille : mélanges à la mémoire de Danièle Huet-Weiller, Strasbourg / Paris, Presses Universitaires de Strasbourg / LGDJ, p. 27-42.

Broom Leonard, Beem Helen P. & Harris Virginia (1955), « Characteristics of 1,107 Petitioners for Change of Name », American Sociological Review, vol. 20, no 1, p. 33-39.

Brubaker Rogers (2001), « Au-delà de l’“identité” », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 139, p. 66-85.

Bruggeman Maryline (2008), « Le rôle de l’état civil », dans Claire Neirinck (dir.), L’État civil dans tous ses états, Paris, LGDJ, p. 23-39.

Bursell Moa (2012), « Name Change and Destigmatization among Middle Eastern Immigrants in Sweden », Ethnic and Racial Studies, vol. 35, no 3, p. 471-487.

Carbonnier Jean (1969, 1994), Droit civil, 1. Les Personnes : personnalité, incapacités, personnes morales, Paris, Presses universitaires de France, « Thémis ».

Carbonnier Jean (1957), « Législation et jurisprudence », L’Année sociologique, vol. 9, p. 344-352.

Castel Robert (1981, 2011), La Gestion des risques : de l’anti-psychiatrie à l’après-psychanalyse, Paris, Éditions de Minuit.

Chalvon-Demersay Sabine (2005), « Le deuxième souffle des adaptations », L’Homme, vol. 175-176, p. 77-111.

Chenu Alain (2012), « Les catégories socioprofessionnelles : sous la nomenclature, quelles institutions ? », Revue française de socio-économie, no 10, p. 235-240.

« Circulaire du 28 octobre 2011 relative aux règles particulières à divers actes de l’état civil relatifs à la naissance et à la filiation », Bulletin officiel du ministère de la Justice et des libertés, vol. 11, p. 1-262.

Collectif Onze (2013), Au tribunal des couples : enquête sur des affaires familiales, Paris, Odile Jacob.

Collovald Annie (1988), « Identité(s) stratégique(s) », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 73, p. 29-40.

Coninck Séverine de (2012), Le Livret de Caisse d’épargne, 1818-2008 : une passion française, André Gueslin (préf.), Paris, Économica.

Cordier Marie-Thérèse (2007), « Changement de prénom(s). – Panorama de jurisprudence », Droit de la famille, vol. 10.

Cornu Gérard (1980), Droit civil, Paris, Montchrestien.

Costa-Lascoux Jacqueline (1995), Les Naturalisations, 1. Analyse statistique de 920 dossiers, Paris, Ministère des Affaires sociales.

Coulmont Baptiste (2014), « Changing One’s First Name in France: A Fountain of Youth? », Names: A Journal of Onomastics, vol. 62, no 3, p. 137-146.

Coulmont Baptiste (2013), « Compte rendu de S. de Coninck, Le Livret de Caisse d’épargne », Sociologie, vol. 4, no 2, p. 222-226.

Coulmont Baptiste (2011), Sociologie des prénoms, Paris, La Découverte, « Repères ».

Courduriès Jérôme (2008), « “Re-naître” à l’autre sexe : le changement de prénom des transsexuels à l’état civil », dans Agnès Fine (dir.), États civils en questions : papiers, identités, sentiment de soi, Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, p. 225-242.

Couto Marie-Paule (2013), « L’intégration socio-économique des pieds-noirs en France métropolitaine : le lien de citoyenneté à l’épreuve », Revue européenne des migrations internationales, vol. 29, no 3, p. 93-119.

Crettiez Xavier & Piazza Pierre (dir.) (2006), Du papier à la biométrie : identifier les individus, Paris, Presses de Sciences Po.

Dardy Claudine (1991, 1998), Identités de papiers, Paris, L’Harmattan.

Descombes Vincent (2013), Les Embarras de l’identité, Paris, Gallimard.

Dubois Vincent (1999), La Vie au guichet : relation administrative et traitement de la misère, Paris, Économica.

Dupâquier Jacques, Pelissier Jean-Pierre & Rébaudo Danièle (1987), Le Temps des Jules : les prénoms en France au xixe siècle, Paris, Éditions Christian.

Ehrenberg Alain (1998), La Fatigue d’être soi : dépression et société, Paris, Odile Jacob.

Elias Norbert (1983, 1991), La Société des individus, Jeanne Étoré (trad.), Roger Chartier (avant-propos), Paris, Fayard.

Fichier des prénoms, édition 2012 (2012), INSEE / Centre Maurice Halbwachs.

Fine Agnès (dir.) (2008), États civils en questions : papiers, identités, sentiment de soi, Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques.

Foucault Michel (1969), L’Archéologie du savoir, Paris, Gallimard.

Fraenkel Béatrice (2011), « Un tournant biométrique ? », dans Ayse Ceyhan & Pierre Piazza (dir.), L’Identification biométrique : champs, acteurs, enjeux et controverses, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, p. 417-422.

Fryer Roland G. & Levitt Steven D. (2004), « The Causes and Consequences of Distinctively Black Names », The Quarterly Journal of Economics, vol. 119, no 3, p. 767-805.

Galland Olivier (2006), « Jeunes : les stigmatisations de l’apparence », Économie et statistique, vol. 392-394, p. 151-183.

Georgoulas Andonis (1998), « Sur la construction sociale de l’essentialisme identitaire : les prénoms antiques en Grèce moderne », Regards sociologiques, vol. 16, p. 61-78.

Goffman Erving (1963, 1975), Stigmate : les usages sociaux du handicap, Alain Kihm (trad.), Paris, Éditions de Minuit.

Goody Jack (1978), La Raison graphique : la domestication de la pensée sauvage, Jean Bazin & Alban Bensa (prés. et trad.), Paris, Éditions de Minuit.

Guibert-Lantoine Catherine de (1999), Les Changements de nom : analyse des requêtes adressées au ministère de la Justice en 1991 et 1995, Paris, Institut national d’études démographiques.

Gutmann Daniel (2000), Le Sentiment d’identité : étude de droit des personnes et de la famille, Paris, LGDJ.

Hajjat Abdellali (2012), Les Frontières de l’identité nationale : l’injonction à l’assimilation en France métropolitaine et coloniale, Paris, La Découverte.

Heinich Nathalie (2005), L’Élite artiste : excellence et singularité en régime démocratique, Paris, Gallimard.

Heinich Nathalie (1999), L’Épreuve de la grandeur : prix littéraires et reconnaissance, Paris, La Découverte.

Herzog-Evans Martine (1997), « Autonomie de la volonté et nom : un plaidoyer », Revue de la recherche juridique, vol. 1, p. 45-68.

Heymann Laura A. (2012), « A Name I Call Myself: Creativity and Naming », UC Irvine Law Review, vol. 2, no 2, p. 585-625.

Heymann Laura A. (2011), « Naming, Identity, and Trademark Law », Indiana Law Journal, vol. 86, p. 381-445.

Illouz Eva (2008), Saving the Modern Soul: Therapy, Emotions, and the Culture of Self-Help, Berkeley, University of California Press.

Israël Liora & Gaïti Brigitte (2003), « Sur l’engagement du droit dans la construction des causes », Politix, vol. 16, no 62, p. 17-30.

Jobert Annette & Tallard Michèle (1979), Les Naturalisés : pluralité des processus d’insertion dans la société française, Paris, Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CRÉDOC).

Jounin Nicolas, Palomares Élise & Rabaud Aude (2008), « Ethnicisations ordinaires, voix minoritaires », Sociétés contemporaines, vol. 70.

Juret Étienne-Abel (1947), « La francisation des noms de personnes », Population, vol. 2, no 3, p. 451-464.

Kaufmann Jean-Claude (2008), Quand je est un autre : pourquoi et comment ça change en nous, Paris, Armand Colin.

Kaufmann Jean-Claude (2004), L’Invention de soi : une théorie de l’identité, Paris, Armand Colin.

Khosravi Shahram (2012), « White Masks / Muslim Names: Immigrants and Name-Changing in Sweden », Race & Class, vol. 53, no 3, p. 65-80.

Laé Jean-François (2001), L’Ogre du jugement : les mots de la jurisprudence, Paris, Stock.

Laferté Gilles (2010 a), « L’identification économique », Genèses, no 79, p. 2-5.

Laferté Gilles (2010 b), « De l’interconnaissance sociale à l’identification économique : vers une histoire et une sociologie comparées de la transaction à crédit », Genèses, no 79, p. 135-149.

Lapierre Nicole (2012), « Fortunes et infortunes de la nomination », La lettre de l’enfance et de l’adolescence, vol. 87, p. 51-58.

Lapierre Nicole (1995, 2006), Changer de nom, Paris, Gallimard, « Folio essais ».

Lapierre Nicole (1993), « La francisation des noms », Ethnologie française, vol. 23, no 2, p. 207-214.

Laroche-Gisserot Florence (2005), « Nom-Prénom », Répertoire civil Dalloz, p. 1-55.

Lauer Josh (2010), « The Good Consumer: Credit Reporting and the Invention of Financial Identity in the United States, 1840-1940 », Enterprise & Society, vol. 11, no 4, p. 686-694.

Lauer Josh (2008), « From Rumor to Written Record: Credit Reporting and the Invention of Financial Identity in Nineteenth-Century America », Technology and Culture, vol. 49, no 2, p. 301-324.

Layne Linda (2006), « “Your Child Deserves a Name”: Possessive Individualism and the Politics of Memory in Pregnancy Loss », dans Gabrielle Vom Bruck & Barbara Bodenhorn (dir.), The Anthropology of Names and Naming, Cambridge, Cambridge University Press, p. 32-50.

Lefebvre-Teillard Anne (1990), Le Nom, droit et histoire, Paris, Presses universitaires de France.

Lévy Édouard (1922), Le Manuel des prénoms, Pierre Mille (préf.), Paris, Rousseau & Cie.

Lieberson Stanley (2000), A Matter of Taste: How Names, Fashions, and Culture Change, New Haven / Londres, Yale University Press.

Lyon David (2009), Identifying Citizens: ID Cards as Surveillance, Cambridge / Malden, Polity Press.

Maass Ernest (1958), « Integration and Name-Changing among Jewish Refugees from Central Europe in the United States », Names, vol. 6, no 3, p. 129-171.

Masson Céline & Felzenszwalbe Natalie (2012), Rendez-nous nos noms ! Quand les juifs revendiquent leur identité perdue, Anette Wieviorka (préf.), Daniel Sibony (postface), Paris, Desclée de Brouwer.

Masure François (2008), « Des noms français ? Naturalisation et changement de nom », dans Agnès Fine (dir.), États civils en questions : papiers, identités, sentiment de soi, Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, p. 245-273.

Méchin Colette (2012), La Fabrique des prénoms, Paris, L’Harmattan.

Memmi Dominique (2014), La Revanche de la chair : essai sur les nouveaux supports de l’identité, Paris, Éditions du Seuil.

Memmi Dominique (2004), « Administrer une matière sensible », dans Didier Fassin & Dominique Memmi (dir.), Le Gouvernement des corps, Paris, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, p. 135-154.

Memmi Dominique (2003), Faire vivre et laisser mourir : le gouvernement contemporain de la naissance et de la mort, Paris, La Découverte.

Ménoret Marie (2013), « Protéger qui ? (3/X) », Hypothèses, en ligne : http://damocles.hypotheses.org/103 (janvier 2016).

Monéger Françoise (1994), « Les musulmans devant le juge français », Journal du droit international, vol. 121, no 2, p. 345-374.

Moulinié Véronique (2008), « Des papiers sur soi, des papiers pour soi : l’identité portable », dans Agnès Fine (dir.), États civils en questions : papiers, identités, sentiment de soi, Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, p. 293-330.

Ndaywel è Nziem Isidore (1998), « De l’authenticité à la libération : se prénommer en République démocratique du Congo », Politique africaine, vol. 72, p. 98-109.

Neirinck Claire (dir.) (2008), L’État civil dans tous ses états, Paris, LGDJ.

Noiriel Gérard (1998), Réfugiés et sans-papiers : la République face au droit d’asile, xixe-xxe siècle, Paris, Hachette Littératures.

Noiriel Gérard (1993), « L’identification des citoyens : naissance de l’état civil républicain », Genèses, vol. 13, p. 3-28.

Offerlé Michel (1993), « L’électeur et ses papiers : enquête sur les cartes et les listes électorales (1848-1939) », Genèses, vol. 13, p. 29-53.

Perouas Louis et al. (1984), Léonard, Marie, Jean et les autres : les prénoms en Limousin depuis un millénaire, Paris, CNRS Éditions.

Piazza Pierre (2004), Histoire de la carte nationale d’identité, Paris, Odile Jacob.

Pina-Cabral João de (2010), « The Truth of Personal Names », Journal of the Royal Anthropological Institute, vol. 16, no 2, p. 297-312.

Pinçon Michel & Pinçon-Charlot Monique (2010), Les Millionnaires de la chance : rêve et réalité, Paris, Payot.

Ricœur Paul (1990), Soi-même comme un autre, Paris, Éditions du Seuil.

Ricœur Pau (1985), Temps et récit, 3. Le Temps raconté, 3 vol., Paris, Éditions du Seuil.

Rollet Catherine (2008), Les Carnets de santé des enfants, Paris, La Dispute.

Rose Nikolas (1999), Powers of Freedom: Reframing Political Thought, Cambridge, Cambridge University Press.

Sayad Abdelmalek (1981), « La naturalisation, ses conditions sociales et sa signification chez les immigrés algériens », GRECO 13, recherches sur les migrations internationales, nos 3 et 4-5, p. 23-46 et 1-51 ter.

Scassa Teresa (1996), « National Identity, Ethnic Surnames and the State », Canadian Journal of Law and Society, vol. 11, no 2, p. 167-191.

Scherr Arthur (1986), « Change-of-Name Petitions of the New York Courts: An Untapped Source in Historical Onomastics », Names, vol. 34, no 3, p. 284-302.

Schwartz Olivier (2011), « La pénétration de la “culture psychologique de masse” dans un groupe populaire : paroles de conducteurs de bus », Sociologie, vol. 2, no 4, p. 345-361.

Scott James C., Tehranian John & Mathias Jeremy (2002), « The Production of Legal Identities Proper to States: The Case of the Permanent Family Surname », Comparative Studies in Society and History, vol. 44, no 1, p. 4-44.

Segalen Martine (1980), « Le nom caché : la dénomination dans le pays bigouden sud », L’Homme, vol. 20, no 4, p. 63-76.

Sengenès Sébastien (2004), « D’un genre à l’autre », Terrain, no 42, p. 81-94.

Sennett Richard (1974, 1979), Les Tyrannies de l’intimité, Antoine Berman & Rebecca Folkman (trad.), Paris, Éditions du Seuil.

Siblot Yasmine (2006), Faire valoir ses droits au quotidien : les services publics dans les quartiers populaires, Paris, Presses de Sciences Po.

Simon Patrick (1998), « Nationalité et origine dans la statistique française », Population, vol. 52, no 3, p. 541-568.

Souchier Emmanuel & Jeanneret Yves (2000), « La griffe, la fonction et le mérite : cartes de visite professionnelles », Communication et langages, vol. 125, p. 73-86.

Soulet Marc-Henry (2011), « Changer de vie, devenir autre : essai de formalisation des processus engagés », dans Marc Bessin, Claire Bidart & Michel Grossetti (dir.), Bifurcations : les sciences sociales face aux ruptures et à l’événement, Paris, La Découverte, p. 273-288.

Staffe Blanche (1889, 1891), Usages du monde : règles du savoir-vivre dans la société moderne, Paris, V. Havard.

Streiff-Fénart Jocelyne (1990), « La nomination de l’enfant dans les familles franco-maghrébines », Sociétés contemporaines, vol. 4, p. 5-18.

Thiesse Anne-Marie (2010), Faire les Français : quelle identité nationale ?, Paris, Stock.

Thiesse Anne-Marie (1999), La Création des identités nationales : Europe xviiie-xxe siècle, Paris, Éditions du Seuil.

Torpey John (2000, 2005), L’Invention du passeport : États, citoyenneté et surveillance, Élisabeth Lamothe (trad.), Paris, Belin.

Thiesse Anne-Marie (1998), « Aller et venir : le monopole étatique des moyens légitimes de circulation », Cultures & Conflits, no 31-32, p. 63-100.

Truc Gérôme (2005), « Une désillusion narrative ? De Bourdieu à Ricœur en sociologie », Tracés, no 8, p. 47-67.

Weber Florence (2005), Le Sang, le nom, le quotidien : une sociologie de la parenté pratique, Montreuil, Aux lieux d’être.

Weitman Sasha (1987), « Prénoms et orientations nationales en Israël, 1882-1980 », Annales ESC, vol. 4, p. 879-900.

Zonabend Françoise (1977), « Pourquoi nommer ? Les noms de personnes dans un village français : Minot-en-Châtillonais », dans Claude Lévi-Strauss (dir.), L’Identité : séminaire interdisciplinaire, 1974-1975, Paris, Grasset, p. 257-279.

Zonabend Françoise (1980), « Le nom de personne », L’Homme, vol. 20, no 4, p. 7-23.

© Presses universitaires de Lyon, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search