Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mes impressions d'Afrique

 | 
Henri Calet

Documents

« Les écrivains français ne vivent plus dans une tour d’ivoire... »

Compte rendu d’entretien par Kateb Yacine

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la fin du mois de décembre 1947, Kateb Yacine n’a pas vingt ans et vient de s’engager aux côtés des communistes. Comme pour beaucoup de dirigeants de la future République algérienne, les événements de Sétif (mai 1945) furent à l’origine de son engagement nationaliste et révolutionnaire. Alger républicain le présente comme un « jeune poète et conférencier ». Yves Chataigneau, gouverneur général de l’Algérie, lui a offert un premier voyage en France pour donner une conférence sur Abd el-Kader et l’indépendance algérienne. À l’aube de sa notoriété littéraire et au cours de ses allers-retours entre Alger et Paris, Kateb rencontra des écrivains français, communistes pour la plupart (Aragon, Éluard). Dans Alger-Soir, un quotidien dont la durée de vie correspondit à la période où Calet séjourna en Afrique du Nord, Kateb publia un ensemble d’articles sur les intellectuels algériens et français.

L’interview se déroula le 21 décembre 1947, une semaine après l’arrivée de Calet (qui semble ne ...

© Presses universitaires de Lyon, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540