Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mes impressions d'Afrique

 | 
Henri Calet

L'Algérie du bout des lèvres

Déjà l’heure du souvenir

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1955, la maladie rendit plus difficile l’activité littéraire et journalistique de Calet. La parution de l’article « Déjà l’heure du souvenir » dans le mensuel Preuves, sous des dehors assez conventionnels, témoigne en réalité de façon pathétique, mais discrète, d’une impasse existentielle.

La revue Preuves connut une assez longue carrière, de 1951 à 1975, sous les auspices du Congrès pour la liberté de la culture. Fortement anticommuniste et plutôt pro-américaine, elle entendait « défendre et illustrer la liberté la plus gravement menacée dans notre siècle : celle de la réflexion critique et créatrice, rebelle aux propagandes et aux mots d’ordre partisans1. »

Une telle orientation ne pouvait que convenir à Calet, mais elle n’apparaît qu’indirectement dans son article. De la même façon, s’il s’agit bien d’une réécriture partielle de « Je voudrais raconter mes impressions d’Afrique », force est de constater que le contenu, le ton et même le propos d’ensemble sont très différents. Un ...

© Presses universitaires de Lyon, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540