Version classiqueVersion mobile

Anthropologies réflexives

 | 
Marieke Blondet
, 
Mickaële Lantin Mallet

III. Heuristique de la déprise

Les artistes et le chercheur face aux précautions ordinaires sous un régime autoritaire

Annabelle Boissier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En novembre 2009, la sociologue de l’art Sylvia Girel me propose de participer avec d’autres jeunes chercheurs à un projet d’ouvrage collectif autour du thème : « l’art contemporain extrême ». Travaillant sur les situations d’émergence de l’art contemporain dans les pays extra-occidentaux, à partir d’études de cas en Tunisie et en Thaïlande, je comprends l’expression comme une manière détournée de parler de l’art produit en dehors de l’aire occidentale. En effet, à cette période, la désignation de ces pratiques, trop longtemps effectuées par opposition à leurs homologues occidentales, est interrogée. Je suppose qu’« extrême » est une manière de répondre à cette nécessité de qualifier ces pratiques. Puis je constate que les projets des autres chercheurs sollicités ont trait de près ou de loin à l’engagement politique des acteurs du « monde de l’art » (Becker, 1988). Par exemple, Anahi Alviso-Marino (2015), qui travaille sur le Yémen, propose d’interroger les pratiques d’autocensure e...

Auteur

Annabelle Boissier est socio-anthropologue (docteure de l’École des hautes études en sciences sociales) et directrice de recherche chez Arts Cabinet (Londres). Elle travaille sur les mondes de l’art contemporain, les processus d’écriture en sciences sociales et les manières alternatives de création des connaissances. Elle a publié L’Intimité d’un conflit (L’Harmattan, 2016) et « L’art contemporain tunisien en révolution : continuité et discontinuité des trajectoires face à l’événement » (L’Année du Maghreb, nº 16, 2017).

© Presses universitaires de Lyon, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search