Version classiqueVersion mobile

Pays d’Islam et monde latin

 | 
Pierre Guichard
, 
Denis Menjot

58. Lettre du gouverneur de Jaén au roi de Castille à propos de la rupture des trêves (1211)

Traduction de Pascal Buresi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1195, la bataille d’Alarcos se solde par une cinglante défaite du souverain Alphonse VIII de Castille face aux Almohades. Les expéditions menées jusqu’au nord du Tage (1196 et 1197) permettent au calife al-Mansûr de prendre possession de la région comprise entre le Tage au nord et la Sierra Morena au sud. Dix-sept années durant, la Manche fait partie de l’empire almohade. À l’abri de la Sierra Morena, le calife al-Mansûr, puis son fils al-Nâsir, installent des troupes en provenance du Maghreb autour des villes de Cordoue, de Séville et de Valence. Dans les villes frontalières elles-mêmes, les traces de restauration, de renforcement des défenses sont nombreuses ; de cette époque datent les murailles almohades de Chinchilla, qui fut le centre le plus important de la Manche orientale face aux chrétiens. Les fouilles archéologiques ont aussi mis à jour à Calatrava (Qal‘at Rabâh) de nombreux renforcements d’époque almohade, c’est-à-dire datés très précisément, pour cette ville, des an...

© Presses universitaires de Lyon, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search