Version classiqueVersion mobile

« D’abord il dit et ordonna... »

 | 
Marie-Thérèse Lorcin

Document 8

Les legs de vêtements du chanoine Jean Cachibod, en 1420 (Arch. Dép. Loire, B 1892, 38vo-39)

Texte intégral

Extraits de son testament, f° 38v°-39, lignes 31-47

11.3. Item dat ac jure institutionis relinquit et légat domino Jacobo Cachibodi, fratri suo carissimo, dictus testator capam suam nigram, almuciam grisam et flochiam sive suppellitum suum... de cirico, et vineam suam del Chambon, ita quod dictus dominus Jacobus, eius carissimus frater, teneatur celebrare seu celebrari facere sexaginta missas pro remedio eius anime. Item dat et legat jureque institutionis relinquit Catherine sorori sue, relicte Johannis Fabri de Sancto Marcellino, duos mantellos suos et quoddam capucium suum de violet et corrigeam suam argenteam cum suo [] de nigro tinto. Item dat et legat Catherine uxori Gregorii Cachibodi, fratris sui carissimo, vestem suam percii clari foderatam de desins ( ?) et aliam vestem viridem tintam seu benem ( ?). Item Guillermo Girodini, nepoti sui carissimi, vestem suam... foderatam de regnazo ( ?) cum capucio suo nigro, ita quod teneatur rogare et rogari facere etc. Item Mathie uxori dicti Guillermi Girodini vestem suam de violet foderatuam de cuistes ( ?) nigras, cum capucio suo rubeo bono. Item Benedicte ancile sue unam culcitram, pulvinari et unum copertorium anorum forratum. Item dat et legat domino Jacobo Rigaudi presbitero ecclesie beate Marie Montisbrisonis, correario, breviarium suum, ita quod dictum presbiterum teneatur et debeat celebrare quinquaginta missas proremedio anime etc. Item domino Johanni priori, unam flochiam et domino Odilloni Albi, aliam [ ?].

Traduction du testament (en entier, mais sous une forme abrégée)

2Testament de discrète personne maître Jean Cachibod, chanoine diacre de l’église collégiale Notre-Dame de Montbrison, licencié en lois, fait le samedi 21 septembre 1420, dans sa maison d’habitation dans le château.

3Denis Puy, licencié en lois, juge de Forez, fait savoir... que dom Jean Vavasseur, prêtre notaire et juré de la cour de Forez, étant mort, n’a pu grossoyer certaines lettres qu’il avait reçues. A la requête des personnes intéressées, nous avons commis Durand Vavasseur, clerc notaire de Montbrison et juré de la cour de Forez, à grossoyer, etc.

4Le testateur, malade de corps mais sain d’esprit, etc.

5Il choisit pour sépulture de son corps d’être enseveli dans l’église collégiale Notre-Dame de Montbrison, près du bénitier et de la colonne, près de la chapelle de la Vierge. Il désire une pierre tombale gravée, avec les mots « hic jacet, etc. ».

6Pour son enterrement, on convoquera toutes les processions de la ville de Montbrison et l’on donnera à chaque prêtre 20 deniers tournois ; il faudra consacrer 40 l.t. à son anniversaire de pain et de vin. Il donne 300 l.t. au doyen de Notre-Dame pour fonder une prébende à desservir chaque jour de l’année. Il donne à son frère dom Jacques Cachibod, son héritier, le droit de collation à cette prébende.

7Les legs personnalisés (extrait ci-dessus).

8Il donne et lègue à dom Jacques Cachibod, son frère, sa cape noire, son aumusse grise et sa flochia ou surplis de soie, et sa vigne du Chambon, de telle sorte que ledit frère soit tenu de célébrer ou faire célébrer 60 messes pour le repos de l’âme du testateur. Il donne et lègue... à Catherine sa sœur, veuve de Jean Fabri de Saint-Marcellin, ses deux manteaux et un capuchon de violet, et sa ceinture argentée avec un ( ?) teint en noir. Il donne et lègue à Catherine, épouse de Grégoire Cachibod son frère, son vêtement de pers de couleur claire, fourré de ( ?) avec son capuchon noir, de sorte qu’elle soit tenue de prier ou faire dire des prières ( ?). il donne et lègue à Mathie, épouse de Guillaume Girodin, son vêtement de violet fourré de ( ?) noires avec son bon capuchon rouge. A sa servante Bénédicte, il donne une couverture, un traversin et un couvre-lit fourré d’agneau. Il donne à dom Jacques Rigaud, prêtre et courrier de l’église Notre-Dame de Montbrison, son bréviaire, de telle sorte que ledit prêtre soit tenu de célébrer 50 messes pour le repos de l’âme du testateur. Au prieur dom Jean, un surplis et à dom Odilon Albi, un autre (surplis ?).

9De tous les biens non légués, une fois payées les dettes et aumônes, le testateur désigne comme héritiers en indivis ses deux frères Jean et Grégoire Cachibod. Il désigne comme exécuteurs dom Odilon Albi et Guillaume Godin, clerc, auxquels il donne pleins pouvoirs, etc.

10Etaient présents : dom Guillaume Godin, chanoine de Notre-Dame, Odilon Albi ; Jean Talhanderi, Antoine Galopin, Jacques Rigaud, Michel Perret, prêtres ; et Hugon de Tellis, barbier.

© Presses universitaires de Lyon, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search