Version classiqueVersion mobile

« D’abord il dit et ordonna... »

 | 
Marie-Thérèse Lorcin

Document 5

Si le testateur ne peut se déplacer, le notaire et les témoins (qui ne sont pas toujours au nombre de sept) se rendent chez lui

Texte intégral

1À la fin du xve siècle, alors que les campagnes sont en plein baby-boom, Lyon conserve un cœfficient familial fort bas et sa population ne croît que par immigration. Le cas de ce testateur qui a un seul enfant n’est pas une exception.

2L’héritier, Antoine, est mineur et sa mère est nommée tutrice. Le jour où l’héritier sera en possession des biens de son père et où il faudra trier les poêles à frire et les écuelles pour les rendre à la veuve est encore loin, sauf accident.

3L’habitude est prise d’ajouter en fin de texte une clause de précaution par laquelle le testateur réaffirme la volonté que son testament soit respecté quel que soit le droit en vigueur. C’est l’occasion d’énumérer toutes les procédures connues par les notaires, enrobées de synonymes, répétitions et circonlocutions dont la traduction fait grâce au lecteur.

Texte latin

4Testamentum Guillermi Chastillionis quondam ganterii habitatoris lugdunensis.

5In nomine sancte et individue trinitatis patris et filli et spiritus sancti, amen. Nos officialis lugdunensis notum facimus universis presentes litteras inspecturis quod coram Johannes Gondadi, clerico notario publico et curie nostre jurato et ad hec a nobis specialiter deputato, presentibus etiam testibus infrascriptis proptera quae sequntur, personaliter constitutus Guillermus Chastillion ganterius, habitator lugduni, sanus mente et intellectu ut dicit, aliquantulum debilis et eger corporis, jacens in lecto egritudinis, tamen in sua bona et sana memoria per Dei gratiam existens, sciens nihil esse certius morte, nihil vero incertius ipsius mortis hora, timens ob ideo mortis periculum ne decedat intestatus, cum presentis vite condicio statum habeat instabilem et ea que visibilem habent essenciam visibiliter terendunt ad non esse exemploque preteritorum nos precavere montare ad futuro, idcirco ad domum omnipotentis Jhesus Christi glorioseque beate Marie virginis eius matris ac totius curium supernarum laudem decus et gloriam, de se et omnibus suis bonis mobilibus et immobilibus, juribus nominibus et actionibus quibuscumque sibi adeo collatis et ad eum spectantis quomodo, suum condando testametum nuncupativum seu suam ultimam voluntatem nuncupativam solam et unicam disponit, facit et ordinai in hunc modum qui sequitur et formam. In primis eius animam de presenti et cum a suo fuerit egressa corpore altissimi creatori suo et gloriose semper virgini Marie eius mairi totique curie supernarum curie humiliter et devote eddit et recommadat... deinde eius corporis sepulturam eligit in cimiterio sancii Albani Lugdunensis. Item vult, precipit et ordinat idem testator celebrari die sui obitus seu quamcitius inde fieri poterit decern missas pro remedio et salute animarum ipsius testatoris et parentum suorum deffunctorum per decern presbiteros et cuilibet dari vult semel quatuor albos monete regie currente. Et de residuo factorum suorum funerariorum se submittit ordinationi et bone voluntati Francesie eius uxori carissime. Item confitetur habuisse et recepisse idem testator a dicta eius carissima uxori de dote et ex causa dotis eiusdem, videlicet quinque scuta auri necnon unum lectum plume garnitum viginti linteamina, octo mantilia, octo servietas, unius pelvim, duos cassias frissorias et unam parvam albam, très potos stagni, duos discos, septem scutellas stagni et quecumque alia bona mobilia ac utensilia domus in eorum domo habitationis existencia que eadem Francesia a contractu eorum matrimonii et secum apportavit seu apportari fecit. Item insuper dot et legat idem testator dicte sue uxori carissime decern libras turonenses monete currente in augmentum et melioramentum dotis eiusdem, quas unacum dictis quinque scutis et aliis bonis mobilibus ut supra declaratis, eidem sue carissime uxori solvi, reddi et restituì vult per heredum suum inferius nominatum. In residuo vero omnium et singulorum bonorum suorum que superius non dedit seu legavit aut inferius dabit seu legabit, pacifficatis prius cedatis, persolutis suis clamaribus debitis et legatis, suum heredum universalem sibi facit et instituit ac ore suo proprio nominat et esse vult pieno jure Anthonium eius filium naturalem et legitimum, regimenque et administrationem dicti eius liberi et bonorum commictendo dicte Francesie eius uxori carissime, matri dicti Anthonii, hanc autem suam ultimam voluntatem seu testamentum nuncupativum vult valere jure testamenti nuncupativi, et si non valet jure testamenti nuncupativi, vult quod valeat jure testamenti solemnis inscriptis facti. Et si non valet eo jure vult quod valeat jure codicillorum, et si non valet jure codicillorum, vult quod valeat jure donacionis irrevocabilis facte inter vivos. Et si non valet jure donacionis irrevocabilis facta inter vivos, vult quod valeat secundum leges et canonicas sanctiones ad pias causas et approbatas consuetudines in favorem testamentum introductas et introducendas aut... alio jure modo et forma quibus melius valere poterit et debebit tam de jure quam de consuetudine, rogans et requiens testes hic presentes de hac sua ultima voluntate et testamento nuncupativo loco et tempore opportunis perhibeant testimonia veritatis. In cuius testimonium ad preces et requisitionem dicti testatoris nobis prius oblatas per dictum notarium juratum nostrum qui super hiis et aliis majoribus fidem plenariam adhibemus. Nos dictus officialis sigillum curie nostre predictis litteris presentibus duximus apponendum, datum Lugduni in dieta habitacionis domo, die decima octava mensis augusti anno domini millesimo quatercentesimo septuagesimo tercio, presentibus discreto viro domino Aynardo de Ruppe, presbitero, in dieta ecclesia lugdunensi, Johanne Pagnolet, escofferio, Petro Preposori, clerico, Petro Chanal, Lamberto Barthelemi, Giorgio Boysson, Stephano Drillari, codurario, et Petro Guichardi, serrurerius, habitatoribus Lugduni, presentibus ad premissa astantibus vocatis et rigatis. Ego vero supranominatus Johannes Gondadi clericus notarus et... domini officialis lugdunensis juratus... testamentum per me receptum expediri sub hoc signo meo manuali in talibus apponi et fieri consueto J. Gondadi.

Traduction (les formules sont abrégées)

6Au nom de la sainte et indivisible Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, amen. Nous official de Lyon faisons savoir à tous ceux qui ces présentes verront que devant Jean Gondadi, clerc notaire public et juré de notre cour à ce spécialement mandaté par nous, en présence des témoins nommés ci-dessous, Guillaume Chastillon, gantier, habitant de Lyon, sain d’esprit mais le corps affaibli par la maladie, a testé dans son lit de malade, ayant par la grâce de Dieu conservé toute sa mémoire. Sachant que rien n’est plus sûr que la mort mais rien plus incertain que l’heure de la mort, craignant de mourir intestat, conscient de l’instabilité des choses de ce monde, pour la gloire de Jésus-Christ et de la bienheureuse Marie toujours Vierge sa mère et de toute la cour céleste, il a voulu faire son testament nuncupatif en disposant de ses biens meubles et immeubles de la manière qui suit.

7Tout d’abord il recommande son âme, quand elle sortira de son corps, au très haut Créateur et à la glorieuse Vierge Marie sa mère et à toute la cour céleste.

8Il choisit pour son corps d’être enseveli au cimetière de l’église Saint-Alban de Lyon.

9Item, il ordonne que soient célébrées le jour de sa mort ou sinon le plus tôt possible après, 10 messes pour le repos de son âme et celle de ses parents. Aux dix prêtres qui célèbreront ces messes, on donnera 4 blancs de monnaie royale courante à chacun. Le reste des cérémonies funéraires sera réglé par sa chère femme Françoise.

10Item il reconnaît avoir reçu de sa femme, à titre de dot, 5 écus d’or, et de plus un lit garni de plumes, 20 draps, 8 couvre-lits, 8 serviettes, un bassin, 2 poêles à frire et une petite casserole, 3 pots d’étain, 2 plats, 10 écuelles d’étain et divers autres ustensiles qu’elle apporta en leur maison lors de leur mariage.

11Item le testateur donne et lègue à sa femme 10 livres tournois comme augment de dot. Les 10 livres, les 5 écus de la dot et les biens meubles seront remis à sa femme par l’héritier désigné plus loin.

12Le reste des biens meubles et immeubles, une fois les dettes et legs payés pacifiquement, sera à son fils Antoine qu’il nomme de sa bouche et fait son héritier universel. Sa femme, mère dudit Antoine, sera tutrice et administratrice de l’enfant et des biens.

13Que ce testament soit valable selon le droit des testaments nuncupatifs, ou sinon selon le droit des testaments solennels, ou sinon selon le droit des codicilles, ou sinon selon le droit des donations irrévocables entre vifs, ou sinon selon les lois et sanctions canoniques, ou sinon selon le droit ou la coutume qui sera jugé préférable. Le testateur demande aux témoins de porter témoignage en lieu et temps opportuns. Le notaire ayant certifié tout ce qui précède comme étant la vérité, nous official avons fait apposer sur ces lettres le sceau de notre cour.

14Fait à Lyon le 18 août de l’an 1473, en présence de dom Aynard de Ruppe, prêtre de l’église de Lyon ; Jean Paquelot, escoffier ; Pierre Preposori, clerc ; Pierre Chanal ; Lambert Barthélemy ; Georges Boisson ; Stéphane Drillari, codurier, et Pierre Guichard, serrurier.

15Jean Gondadi, clerc notaire, ayant reçu et expédié en forme ce testament ai apposé mon seing manuel selon l’usage. J. Gondadi.

Fac-similé. Testament public de Guillaume Chastillon, habitant de Lyon, 1473 (ci-dessous et pages suivantes)

Fac-similé. Testament public de Guillaume Chastillon, habitant de Lyon, 1473 (ci-dessous et pages suivantes)

Arch. Dép. Rhône, 4 G 70, 184.

Arch. Dép. Rhône, 4 G 70, 184vo.

Arch. Dép. Rhône, 4 G 70, 185.

Arch. Dép. Rhône, 4 G 70, 185vo.

Table des illustrations

Titre Fac-similé. Testament public de Guillaume Chastillon, habitant de Lyon, 1473 (ci-dessous et pages suivantes)
Légende Arch. Dép. Rhône, 4 G 70, 184.
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/19894/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 160k
Légende Arch. Dép. Rhône, 4 G 70, 184vo.
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/19894/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 509k
Légende Arch. Dép. Rhône, 4 G 70, 185.
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/19894/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 523k
Légende Arch. Dép. Rhône, 4 G 70, 185vo.
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/19894/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 201k

© Presses universitaires de Lyon, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search