Version classiqueVersion mobile

L'Espagne et la Sicile musulmanes

 | 
Pierre Guichard

Seconde partie. Hommes et paysages de Sicile et d'al-Andalus

[3]. Des modes de vie identiques : formes de céramiques andalouses et siciliennes

Texte intégral

1Les vestiges matériels que commence à révéler une archéologie de plus en plus active depuis une dizaine ou une quinzaine d'années, permettent de mettre en évidence quelques aspects de la vie courante des musulmans d'Occident. L'une des constatations que l'on peut faire à partir du matériel publié est la grande uniformité de certaines formes de récipients d'un bout à l'autre des régions islamisées de l'Europe méditerranéenne. L'une des formes les plus caractéristiques, assez "orientalisante", est celle des "amphorettes" ou jarritas (petites jarres) à haut col tronconique ou cylindrique, corps globulaire ou bitronconique sur une base annulaire, anses dotées d'une protubérance ou bouton destiné à poser le pouce pour verser un liquide. A cette forme est assez souvent associé un filtre situé à la jonction du col et de la panse. Les proportions et l'allure générale de ces pièces sont élégantes, et la pâte, fine et bien épurée, est généralement d'une qualité bien supérieure à celle des céramiques utilisées pour des besoins culinaires, qui sont beaucoup plus grossières. L'usage de ce type de vase fermé destiné probablement à puiser, (préparer ?) ou conserver un liquide (pour la boisson), est évidemment le même dans toute la zone où de telles céramiques ont été trouvées, révélant des modes de vie identiques.

2Les pièces présentées sur la planche ci-contre (où seules les formes, et non les décors (sur lesquels voir 5*), sont représentées) sont datées des XIe-XIIe siècles, et proviennent des villes ou des régions suivantes :

3A. Almerίa (M. DOMINGUEZ BEDMAR, Ma del Mar MUNOZ MARTIN, J. R. RAMOS DIAZ, "Madinat al-Mariyya. Estudio preliminar de las cerámicas aparecidas en sus atarazanas", Arqueologίa mediéval española, II Congreso, Madrid, 1987, p. 570) ; décor de "cuerda seca partielle" ; haut. 16 cm.

4B. Majorque (G. ROSSELLO BORDOY, Ensayo de sistematización de la cerámica árabe en Mallorca, Palma de Mallorca, 1978, pp. 33 et 180) ; haut. 15 cm.

5C. Mértola, Portugal (C. TORRES et al., Mértola almoravide et almohade, Ministère des affaires Culturelles du Maroc et Municipalité de Mértola, 1988, no 41) ; décor de "cuerda seca partielle" ; haut. 34 cm.

6D. Palerme (F. GABRIEU, U. SCERRATO, Gli Arabi in Italia, Milan, 1979, 2nde éd. 1985, fig. n o 185, dessin d'après photographie ; céramique du Musée National de Palerme) ; céramique sans couverte ni décor ; dimensions non indiquées.

7E. Palerme (F. D'ANGELO et al., Aspetti della vita materiale in epoca normanna in Sicilia, Palerme, Officina di Studi Medievali, 1984, fig. 21, dessin d'après photographie ; céramique sans couverte ni décor) ; haut. 16 cm. ; anses reconstituées d'après d'autres exemplaires de forme analogue.

© Presses universitaires de Lyon, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search