Version classiqueVersion mobile

Les Chemins de la manifestation

 | 
Vincent Robert

Bibliographie

Texte intégral

En vue de la publication, la bibliographie originale a été considérablement allégée. Les ouvrages anciens, à caractère de source, ont été cités en note. N’ont été retenus ici, à quelques exceptions près, que les articles et ouvrages cités dans le texte ou en note. Les titres des revues les plus citées, le Mouvement social et la Revue d’histoire moderne et contemporaine, ont été notés respectivement MS et RHMC.

Histoire politique

– AGULHON, Maurice, 1848 ou l’apprentissage de la République, 1848-1852, Paris, 1973, 256 p.

– BECKER, Jean-Jacques, 1914 : comment les Français sont entrés dans la guerre, Paris, 1977, 637 p.

– BENETON, Philippe, « La génération de 1912-1914 : image, mythe et réalité ? », Revue française de science politique, XXI-5, octobre 1971, pp. 981-1009.

– BERLIERE, Jean-Marc, Le préfet Lépine. Vers la naissance de la police moderne, Paris, 1993, 278 p.

– BIRNBAUM, Pierre (dir.), La France de l’Affaire Dreyfus, Paris, 1994, 594 p.

– CARROT, Georges, Le maintien de l’ordre en France depuis la fin de l’Ancien Régime jusqu’à 1968, (thèse de droit), Toulouse, 1984, 2 t., 881 p.

– DALOTEL, Alain, FAURE, Alain, FREIERMUTH, Jean-Claude, Aux origines de la Commune. Le mouvement des réunions publiques à Paris 1868-1870. Paris, 1980, 375 p.

– GIRARD, Louis, La garde nationale (1814-1871). Paris, 1964, 389 p.

– HALEVY, Daniel, La fin des notables, Paris, 1930, 294 p.

– HUARD, Raymond, Le mouvement républicain en Bas-Languedoc (1848-1881), Paris, 1982, 520 p.

– MACHELON, Jean-Pierre, La République contre les libertés ? Les restrictions aux libertés publiques de 1879 à 1914, Paris, 1976, 462 p.

– MAYEUR, Jean-Marie, La vie politique sous la troisième République, 1870-1940, Paris, 1984, 445 p.

– MENAGER, Bernard, Les Napoléon du peuple, Paris, 1988, 445 p.

– SANSON, Rosemonde, « La “fête de Jeanne d’Arc” en 1894, controverse et célébration », RHMC, t. xx, (avril-juin 1974), pp. 444-463.

– SEIGNOBOS, Charles, La révolution de 1848 – Le Second Empire (1848-1859), Paris, 1921, 425 p.

– SEIGNOBOS, Charles, Le déclin de l’Empire et l’établissement de la Troisième République (1859-1875), Paris, 1921, 424 p.

– SEIGNOBOS, Charles, L’évolution de la troisième République (1875-1914), Paris, 1921, 512 p.

– THOMAS, Albert, Le Second Empire (1852-1870), t. x de l'Histoire socialiste, Paris, s.d. (1907), 392 p.

Histoire religieuse et mentalités

– ARIES, Philippe, L’homme devant la mort, Paris, 1977, 642 p.

– BOUTRY, Philippe, CINQUIN, Michel, Deux pélerinages au xixe siècle, Ars et Paray le Monial, Paris, 1980, 309 p.

– DELUMEAU, Jean (dir.), La première Communion, quatre siècles d’histoire, Paris, 1987.

– GADILLE, Jacques, La pensée et l’action politique des évêques français au début de la troisième République, 1870-1883, Paris, 1967, 351 et 334 p.

– JACQUEMET, Gérard, « Edmond Lepelletier et la Libre-Pensée à Paris aux débuts de la iiie République », in MAYEUR, Jean-Marie, Libre-pensée et religion laïque en France, Strasbourg, 1980, pp.104-125.

– MAURAIN, Jean, La politique ecclésiastique du second Empire, de 1852 à 1869, Paris, 1930, LI-989 p.

– PEROUAS, Louis, Refus d’une religion, religion d’un refus en Limousin rural, 1880-1940, Paris, 1985, 245 p.

– PIERRARD, Pierre, L’Église et les ouvriers en France (1840-1940), Paris, 1984, 600 p.

– VOOG, Roger, « Les problèmes religieux à Lyon pendant la Monarchie de Juillet et la Deuxième République d’après des journaux ouvriers », Cahiers d’histoire, viii (1963), pp. 405-421.

– VOVELLE, Michel, La mort et l’Occident, de 1300 à nos jours, Paris, Gallimard, 1983, 793 p.

Classe ouvrière et mouvement ouvrier

Jaurès et la classe ouvrière, Actes du colloque des 26-28 novembre 1976, Paris, 1981, 239 p.

– BECKER, Jean-Jacques, et KRIEGEL, Annie, 1914, la guerre et le mouvement ouvrier français, Paris, 1964, 244 p.

– BRUNET, Jean-Paul, Saint-Denis la ville rouge. Socialisme et communisme en banlieue ouvrière, 1890-1939, Paris, 1980, 462 p.

– DOMANGET, Maurice, Histoire du Premier Mai, Paris, 1972, 449 p.

– DUVEAU, Georges, La vie ouvrière en France sous le Second Empire, Paris, 1946, xix-605 p.

– FAURE, Alain, « Mouvements populaires et mouvement ouvrier à Paris (1830-1834) », MS, 88, (juillet-septembre 1974), pp. 51-92.

– HOBSBAWM, Eric J., « The Transformation of Labour Rituals » in Workers : Worlds of Labor. New York, 1984, pp. 66-82.

– JULLLARD, Jacques, Autonomie ouvrière, études sur le syndicalisme d’action directe, Paris, 1988, 300 p.

– LEQUIN, Yves, « Classe ouvrière et idéologie dans la région lyonnaise à la fin du xixsiècle », MS, 69, (octobre-décembre 1969), pp. 3-18.

– LEQUIN, Yves, Les ouvriers de la région lyonnaise (1848-1914), Lyon, 1977, t.I, vn-573 p., t.II, v-500 p.

– MAITRON, Jean, Le mouvement anarchiste en France, t.1, Des origines à 1914, Paris, 1975, 485 p.

– PERROT, Michelle, Les ouvriers en grêve, 1871-1890, Paris-La Haye, 1974, 2 vol., 900 p.

– PERROT, Michelle, « The First of May 1890 in France : the Birth of a Working-Class Ritual », in THANE, Pat, CROSSICK, Geoffrey, FLOUD, Roderick, (eds.), The Power of the Past - Essays for Eric Hobsbawm, Cambridge-Paris, 1984, pp. 143-171.

– REBERIOUX, Madeleine, « Le socialisme français de 1871 à 1914 », in DROZ, Jacques, Histoire générale du socialisme, t. II, Paris, 1974, pp. 133-236.

– RODRIGUEZ, Miguel, Le Premier Mai, Paris, 1990, 274 p.

– SEWELL, William H., Gens de métier et révolutions. Le langage du travail de l’Ancien Régime à 1848, Paris, (trad. fr.), 1983, 423 p.

– SHORTER, Edward L. et TILLY, Charles, « Le déclin de la grève violente en France de 1890 à 1914 », MS, 76 (juil.-sept. 1971), pp. 95-118.

– THOMPSON, Edward P., La formation de la classe ouvrière anglaise, Paris, (trad. fr.), 1988, xvi-790 p.

Fêtes

– AGULHON, Maurice, « Fête spontanée et fêtes organisées à Paris en 1848 », in EHRARD, Jean et VIALLANEIX, Paul (éd.) Les fêtes de la Révolution. Actes du colloque de Clermont-Ferrand, Paris, 1977, pp. 243-271.

– AMALVI, Christian, « Le 14 juillet, du dies irae au jour de fête », in NORA, Pierre (dir.), Les lieux de mémoire, t.I, La République, pp. 421-472.

– CORBIN, Alain, GEROME, Noëlle, TARTAKOWSKY, Danielle, Les usages politiques desfêtes, aux xixe et xxe siècles, Paris, 1994.

– FAURE, Alain, Paris Carême-prenant. Du Carnaval à Paris au xixe siècle (1800-1914), Paris, 1978, 176 p.

– OZOUF, Mona, La fête révolutionnaire, 1789-1799, Paris, 1976, 342 p.

– SANSON, Rosemonde, Les 14 juillet, fête et conscience nationale (1789-1975), Paris, 1976, 221 p.

– VOVELLE, Michel, Les métamorphoses de la fête en Provence de 1750 à 1820. Paris, 1976, 300 p.

Sociabilités et groupes sociaux citadins

La naissance du mouvement sportif associatif en France, sociabilités et formes de pratique sportive, Actes du colloque de Lyon, 5-8 novembre 1985, textes réunis par Pierre Arnaud et Jean Camy, Lyon, 1986, 422 p.

– AGULHON, Maurice, Pénitents et francs-maçons de l’ancienne Provence, Paris, 1968, 452 p.

– ARNAUD, Pierre, Le sportsman, l’écolier, le gymnaste. La mise en forme scolaire de la culture physique, thèse Université Lyon II, 1986, 3 t., 1152 p. dactylographiées.

– ARNAUD, Pierre (dir.), Les athlètes de la République. Gymnastique, sport et idéologie républicaine (1870-1914), Toulouse, 1987, 423 p.

– BARRET, Pierre et GURGAND, Jean-Noël, Ils voyageaient la France. Vie et traditions des compagnons du Tour de France au xixe siècle, Paris, 1980, 467 p.

– BEZUCHA, Robert J., « Masks for Revolution : a Study of Popular Culture during the Second French Republic », in PRICE, Roger, (ed.), Revolution and Reaction, LondresNew York, 1975, pp. 236-253.

– COORNAERT, Émile, Les compagnonnages en France du Moyen-Age à nos jours, Paris, 1966, 435 p.

– GODARD, Justin, « Le compagnonnage à Lyon », Revue d’histoire de Lyon, t.II, 1903, pp. 425-469.

– MARTIN-SAINT-LEON, Etienne, Le compagnonnage. Son histoire, ses coutûmes, ses réglements, ses rites. Paris, 1901, xix-374 p.

– POUJOL, Geneviève et LABOURIE, Raymond, Les cultures populaires, Toulouse, 1979, 211 p.

– TRUANT, Cinthia, « Solidarity and Symbolism among Journeymen Artisans : the Case of the Compagnonnage », Comparative Studies in Society and History, 21, avril 1979, pp. 214-226.

– WEISZ, George, « Associations et manifestations : les étudiants français de la Belle Époque », MS, 120, (juillet-septembre 1982), pp. 31-44.

Histoire urbaine, histoire de la ville de lyon

– CAYEZ, Pierre, Crises et croissance de l’industrie lyonnaise, 1850-1900, Paris, 1980, 357 p.

– CAYEZ, Pierre, Métiers Jacquard et hauts fourneaux. Aux origines de l’industrie lyonnaise, Lyon 1978, 476 p.

– DUBY, Georges (dir.), Histoire de la France urbaine, t.4, La ville de l’âge industriel, (sous la direction de Maurice AGULHON), Paris, 1983, 665 p.

– GARDEN, Maurice, Lyon et les Lyonnais au xviiie siècle, Paris, 1970, LIII-772 p.

– CARRIER, Gilbert, (dir.), Le Rhône et Lyon de la préhistoire jusqu’à nos jours, SaintJean d’Angély, 1987, 427 p.

– FARGE, Arlette, La vie fragile. Violence, pouvoirs et solidarités à Paris au xviiie siècle, Paris, 1986, 355 p.

– KLEINCLAUSZ, Arthur, Histoire de Lyon, t. III, De 1814 à 1940, par François Dutacq et André Latreille, Lyon, 1952, 343 p.

– LATREILLE, André, (dir.), Histoire de Lyon et du Lyonnais, Toulouse, 1975, 511 p.

– MERRIMAN, John M., The Red City : Limoges and the French Nineteenth Century, New York-Oxford, 1985, xix-332 p. ; (trad. fr.), Limoges, la ville rouge. Portrait d’une ville révolutionnaire, Paris, 1990.

– MERRIMAN, John M., Aux marges de la ville : faubourgs et banlieues en France, 1815-1870, Paris, 1994, 400 p.

– PELLETIER, André (dir.), Grande encyclopédie de Lyon et des communes du Rhône, Roanne, t. II, 1981, 575 p., t. III, 1983, 625 p.

– RIVET, Félix, Le quartier Perrache (1766-1946). Étude d’histoire et de géographie urbaine. Lyon, 1951, 126 p., pl.

– LEONARD, Charlene Marie, Lyon Transformed : Public Works of the Second Empire (1853-64), Berkeley-Los Angeles, 1961, 160 p.

– ROCH, Jean-Baptiste, Histoire des ponts de Lyon, de l’époque gallo-romaine à nos jours, Roanne, 1983, 167 p.

Sur des épisodes de l’histoire de lyon

– ARCHER, Julian, « La naissance de la troisième République à Lyon (4-15 septembre 1870) », Cahiers d’histoire, XVI, 1971-1, pp. 6-25.

– ARCHER, Julian, « La Commune de Lyon (mars-avril 1871) », MS, 77 (oct.-déc. 1971), pp. 5-47.

– ARCHER, Julian, « The Crowd in the Lyon Commune and in the Insurrection of La Guillotière », International Review of Social History, XVII, 1972, pp.182-188.

– AUZIAS, Claire, HOUEL, Annik, La grève des ovalistes. Lyon, juin-juillet 1869, Paris, 1982, 182 p.

– BEZUCHA, Robert J., The Lyon Uprising of 1834 : Social and Political Conflict in a Nineteenth-Century City, Cambridge, Mass., 1974, xv-267 p.

– BONNEVAY, Laurent, Histoire politique et administrative du conseil général du Rhône, 1790-1940, Lyon, 1946, t. 1 (1790-1870), t. 2 (1870-1940), 285 et 293 p.

– DELPECH, François, « La presse et les partis à Lyon à l’avènement des républicains », Cahiers d’histoire, XVI, 1971-1, pp. 27-52.

– DONNE, Jean-Pol, Une société en crise, la Commune à Lyon, D.E.S., Lyon, 1966, 214 p. dactyl.

– DUTACQ, François, Histoire politique de Lyon pendant la Révolution de 1848, Paris, 1910, 458 p.

– GADILLE, Jacques (dir.), Le diocèse de Lyon (t. 16 de l’Histoire des diocèses de France, sous la direction de B. Plongeron et de A. Vauchez), Paris, Beauchesne, 1983, 350 p.

– LAPERRIERRE, Guy, La « Séparation » à Lyon (1904-1908). Étude d’opinion publique., Lyon,1973, 221 p.

– LESCHIERA, Jacques, Les débuts de la C.G.T. à Lyon, (1890-1914), D.E.S., Lyon, 143 p. dactyl.

– MAYEUR, Jean Marie, « Les congrès nationaux de la Démocratie chrétienne à Lyon (1896-1897-1898) », RHMC, 1962 (juillet-septembre), pp. 171-206.

– MEURET, Bernard, Le socialisme municipal, Villeurbanne, 1880-1982, Lyon, 1982, 301 p.

– MOISSONNIER, Maurice, La première Internationale et la Commune à Lyon (1865-1871), Paris, 1972, 402 p.

– MONTAGNE, Pierre, Le comportement politique de l’armée à Lyon sous la Monarchie de Juillet et la Seconde République, Paris, 1966, VII-342 p.

– PONSON, Christian, Les catholiques lyonnais et la Chronique sociale, Lyon, 1979, 379 p.

– PREVOSTO, Jacques, « La célébration du 14 juillet à Lyon (1880-1914) », Revue du Lyonnais, 1978, t.1, no 3, pp.159-185.

– RUDE, Fernand, L’insurrection lyonnaise de novembre 1831 - Le mouvement ouvrier à Lyon de 1827 à 1832 (réed.), Paris, 1969, XV-785 p.

– RUDE, Fernand, Les révoltes des canuts 1831-1834, Paris, 1982, 207 p.

– STEWARD-MAC DOUGALL, Mary Lynn, The Artisan Republic. Revolution, reaction and resistance in Lyon 1848-1851, Gloucester, Kingston & Montreal, 1984, xix-211p.

– De VAUCELLES, Louis, Le Nouvelliste de Lyon et la défense religieuse (1879-1889), Paris, Les Belles Lettres, 1971, XVIII-284 p.

– WARTELLE, Jean-Claude, « Lyon, 1873-Joseph Ducros, préfet de l’ordre moral », L’Histoire, 12 (mai 1979), pp. 6-13.

Histoire et ethnographie de l’espace

– AGULHON, Maurice, La République au village, Paris, 1970, 543 p.

– AGULHON, Maurice, Marianne au combat. L’imagerie et la symbolique républicaines de 1789 à 1880. Paris, 1979, 251 p.

– AGULHON, Maurice, Marianne au pouvoir. L’imagerie et la symbolique républicaines de 1880 à 1914, Paris, 1989, 447 p.

– AGULHON, Maurice, Histoire vagabonde, t.I, Ethnologie et politique dans la France contemporaine, t. II, Idéologie et politique dans la France du xixe siècle, Paris, 1988, 318 et 306 p.

– De CERTEAU, Michel, L’invention du quotidien (t.1) : arts de faire, Paris, 1980, 375 p.

– DAVIS, Nathalie Z., Les cultures du peuple. Rituels, savoirs et résistance au xvie siècle, Paris, 1979, 444 p.

– GEERTZ, Clifford C., Bali, interprétation d’une culture, Paris, 1983, 255 p.

– HANNERZ, Ulf, Explorer la ville, éléments d’anthropologie urbaine, Paris, (trad. fr.), 1983, 419 p.

– LE GOFF, Jacques et SCHMITT, Jean-Claude, Le charivari, Paris, 1981, 444 p.

– MARIN, Louis, « Une mise en signification de l’espace social : manifestation, cortège, défilé, procession (notes sémiotiques) », Sociologie du Sud-Est, 37-38, juillet-décembre 1983, pp. 13-27.

– OZOUF, Mona, « Innovation et tradition dans les itinéraires des fêtes révolutionnaires : l’exemple de Caen », Ethnologie française, 1977-1, pp. 45-54.

– OZOUF, Mona, « Du mai de liberté à l’arbre de la liberté : symbolisme révolutionnaire et tradition paysanne », Ethnologie Française, 1975, pp. 9-33.

– REBERIOUX, Madeleine, « Le mur des Fédérés », in NORA, Pierre (dir.), Les lieux de mémoire, t. 1, La République, pp. 619-649.

– VAN GENNEP, Arnold, Manuel de folklore français contemporain, Paris, 1937-58, 7 vol., 3166 p.

– VAN GENNEP, Arnold, Les rites de passage, Paris, 1909, 288 p., (réimpr., avec notes manuscrites de l’auteur, Paris-La Haye, 1969).

Sociologie et histoire de l’action collective

– COBB, Richard, La protestation populaire en France, 1789-1820, Paris (tr. fr.), 1975,

322 p.

– HOBSBAWM, Eric J., Les primitifs de la révolte dans l’Europe moderne, Paris (trad. fr.), 1966, 222 p.

– LEFEBVRE, Georges, « Foules révolutionnaires », in Annales historiques de la Révolution française, t.xi, 1934, pp.1-26, cité d’après la réimpression dans Études sur la Révolution française, Paris, 1963, pp. 371-392.

– REDDY, William M., « The Textile Trade and the Language of the Crowd at Rouen 1752-1752-1871», Past & Present,74 (février 1977), pp. 62-89.

– RUDE, George, La foule dans la Révolution française, Paris (trad. fr.), 1982, 286 p. (l’édition originale date de l959 !)

– THOMPSON, Edward P., « Rough music, le charivari anglais », Annales E.S.C., 1972-2, pp. 285-312.

– TILLY, Charles, « How Protest Modernised in France, 1845-1855 », in AYDELOTTE, William O., BOGUE, Allan G., FOGEL, Robert William, The Dimensions of Quantitative Research in History, pp.192-255.

– TILLY, Charles, « Les origines du répertoire de l’action collective contemporaine en France et en Grande-Bretagne », Vingtième Siècle, 4 (octobre 1984), pp. 89-108.

– TILLY, Charles, La France conteste, de 1600 à nos jours, (trad. fr.) Paris, 1986, 622 p.

Manifestations et vie politique d’hier et d’aujourd’hui

Quand les Allemands apprirent à manifester, catalogue de l’exposition réalisée par l’Institut Ludwig Uhland de l’université de Tübingen, (Maison des Sciences de l’Homme, Paris, 18 mai au 2 juin 1989), Tübingen, 1989, 64 p.

– BARROWS, Susanna, Miroirs déformants. Réflexions sur la foule en France à la fin du xixe siècle, Paris (trad. fr.), 1990, 226 p.

– CHAMPAGNE, Patrick, « La manifestation : la production de l’événement politique », Actes de la recherche en sciences sociales, 52-53 (juin 1984), pp.19-41.

– FAVRE, Pierre (dir.), La manifestation, Paris, 1990, 391 p. (la plupart des communications au Congrès de Bordeaux de l’Association française de science politique, octobre 1988, notamment celles de M. Offerlé, D. Tartakowsky, M. Pigenet, R. Mouriaux, P. Mann, R. Hubrecht, D. Montjardet,...)

– HIRSCHMAN, Albert, Bonheur privé, action publique, Paris, (trad. fr.), 1983, 256 p.

– PROST, Antoine, « Les manifestations du 12 février 1934 en province », MS, 54 (janvier-mars 1966), pp.7-38.

– REMOND, René, La vie politique en France depuis 1789, t.l (1789-1848), t. 2 (1848-1879), Paris, 1971 (3e ed.), 424 et 378 p.

– ROBERT, Vincent, « La « protestation universelle » lors de l’exécution de Ferrer, les manifestations d’octobre 1909 », RHMC, XXXVI, (avril-mars 1989), pp. 245-265.

– TARTAKOWSKY, Danielle, « La manifestation comme mort de la révolte », in Révolte et société, t.II, pp. 239-247.

– TARTAKOWSKY, Danielle, « Stratégies de la rue (1934-1936) », MS, 135, (avril-juin 1986) pp. 31-63.

© Presses universitaires de Lyon, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search