Version classiqueVersion mobile

Les Débuts de l'instruction civique en France

 | 
Alain Mougniotte

Deuxième partie. Le premier outil de l'instruction civique : le manuel

Chapitre VIII. L'évolution du manuel d'instruction civique

Texte intégral

1Le contenu des manuels ne sera pas seulement amélioré ou corrigé. Divers facteurs tels que réduction des coûts, moindre intérêt, évolution des thèmes ou adoption de thèmes nouveaux (alcoolisme, sociétés mutuelles, etc…) vont les faire évoluer, jusqu'au moment où un consensus national et des engouements pour mémentos et livres en modifieront la taille et l'extension.

  • 1 Nous avons néanmoins retenu quelques titres s'adressant au cours supérieur uniquement (deux manuel (...)

2Devant l'ampleur du problème, il était utopique d'espérer pouvoir feuilleter toute l'édition. Le titre des ouvrages a donc été l'élément déterminant : la rencontre d'un des mots civique, civisme, citoyen, patriote, patriotique fut le premier critère. Le second fut sa destination à l'un des cours de l'école primaire élémentaire1. Toute cette procédure eut pour effet d'éliminer :

  • les livres de prix, non utilisés comme base ou soutien de l'enseignement civique à l'école intra-muros ;
  • les livres mentionnant uniquement "morale" dans leur titre, mais dont plusieurs chapitres étaient néanmoins consacrés à l'instruction civique ;
  • les livres de lecture courante2.

Evolution du corpus

3On constate, évidemment, une inflation dans l’année d'inscription de la matière au programme, puis au cours des deux suivantes : 13 titres en 1882, 18 en 1883 et 11 en 1884, pour rester ensuite à un niveau très bas. Une reprise forte est constatée après la crise du boulangisme et jusqu’à l’aube du XXème siècle. Conjoncturelle ou fortuite, cette évolution mérite réflexion. Ce regain est la conséquence de deux facteurs : d'une part, il se produit environ dix ans après la loi de 1882, car beaucoup d'écoles doivent procéder au renouvellement de leurs manuels : le marché est à nouveau ouvert. D'autre part, il est possible que certains instituteurs, voire certaines communes, aient procédé au renouvellement de manuels trop nationalistes et revanchards, mais nous restons ici dans le domaine de l'hypothèse.

Evolution de l'édition (en nombre de titres nouveaux par année de première édition recensée)

Nombre de titres nouveaux selon la période

Production comparée des manuels d'instruction civique avec l'ensemble des livres scolaires

Production comparée des manuels d'instruction civique avec l'ensemble des livres scolaires

Légende :
—— : manuels scolaires soumis au dépôt légal (en nombre de titres).
Source : bibliographie de la France (dépouillement officiel) in Histoire de l'édition française. T. IV. p. 291 (le livre scolaire, par Alain Choppin)

----- : manuels d'instruction civique.
Source : d’après notre propre recensement.

4Nous observons une similitude entre les deux courbes ; la production des manuels d'instruction civique suit le mouvement général de l'édition scolaire pour la période considérée.

Epaisseur des manuels

5Ce nombre de pages est en diminution presque constante, avec une légère remontée au cours de la période 1894-1914

Importance moyenne des manuels en nombre de pages selon les périodes

PERIODES

nombre moyen de PAGES

1882-1892

188,52

1893-1903

142,24

1904-1914

159,5

  • 3 En 1882, un de VIII + 348 p. / En 1883, trois : VIII + 424 p. ; 312 p. 332 p. / En 1884, un de 312 (...)

6Si, sur l'ensemble de l'édition entre 1882 et 1914, quelques livres (une dizaine) sont des condensés de cours ou de leçons d'instruction civique, la majeur partie des ouvrages recensés ont entre 100 et 250 pages. Cependant, quelques-uns sont de type boulimique, avec plus de 300 pages3 (neuf, dont un de VIII + 424 pages) : ils se répartissent sur deux périodes bien nettes : 1882-1884 et 1894-1902, juste après la loi et au tournant du siècle.

Importance moyenne des manuels en nombre de pages, selon les périodes

Importance moyenne des manuels en nombre de pages, selon les périodes

7La tendance va donc plutôt du manuel étoffé au cours plus concis. En trente-deux ans, la réduction moyenne est d'un peu plus de quarante pages.

8La conception du cours, du manuel, avec ses notions ou ses lectures va céder la place à celle du livret, du carnet, du mémento ou des leçons.

Distribution des manuels dans les différents cours de l'école primaire

9Souvent, la couverture du manuel indique le niveau du cours auquel il se destine. Ainsi, sur les 137 livres de notre corpus, 59 (43,07 %) fournissent le renseignement, 34 (24,82 %) mentionnent "Ecole primaire" ou font référence au programme officiel de celle-ci, et 44 (32,21 %) ne portent aucune indication de cours ou de niveau mais sont destinés aux écoles primaires.

10Le tableau ci-dessous fournit un premier relevé des niveaux auxquels s'adressent les 59 ouvrages sur lesquels nous pouvons travailler avec précision :

  • 4 C.E. : Cours Elémentaire - C.M. : Cours Moyen - C.S. : Cours Supérieur - C.A. : Cours d'Adultes - (...)

Note44

1134 manuels (57,63 %) couvrent le programme de plusieurs cours, les assimilent à une sorte de livre unique pour l'école primaire. Ils avaient l'avantage de permettre des économies aux familles et aux communes. 25 seulement s'adressent à un cours en particulier.

12Le tableau suivant renseigne sur le niveau privilégié par les auteurs :

13Le cours moyen reçoit leur faveur, ce qui est normal, dans la mesure où cours élémentaire et moyen sont suivis par la totalité des enfants scolarisés, alors que tous n'arrivent pas au certificat d'études et moins encore accèdent au cours supérieur, réservé à l'élite des enfants d'ouvriers.

Auteurs et publics des manuels

14Issus, le plus souvent, du monde de l'éducation, les auteurs sont rarement de simples instituteurs. Suffisamment occupés par la conduite de leur classe, ceux-ci sont aussi sûrement découragés par les éditeurs, qui leur préfèrent une personne plus titrée, garantissant a priori de meilleurs ventes. L'instituteur ou le groupe d’instituteurs s'exprimera plus facilement par le biais d'une librairie dite "des écoles laïques", organisme dépendant souvent de la Ligue de l'Enseignement et diffusant des travaux de militants.

15Les manuels sont rédigés à l'intention d'un public mixte ; seulement sept d'entre eux (5 %) s'adressent uniquement aux filles ; onze (7,86 %) sont spécialement écrits à l'intention des écoles catholiques par des prêtres, des congrégations ou des militants.

16On le voit, une évolution des manuels s'est produite durant ces trente-deux années. Cette analyse qualitative et quantitative a confirmé plusieurs points que nous avions soulignés en analysant l'environnement politique de la naissance des lois scolaires. Elle montre combien l'instruction civique a des enjeux qui débordent les seules connaissances. Elle vise à consolider ce régime républicain et à faire intérioriser les valeurs sociales, patriotiques et politiques dont il se réclame.

Notes

1 Nous avons néanmoins retenu quelques titres s'adressant au cours supérieur uniquement (deux manuels) ou aux adolescents (deux manuels). En effet, presque tous les autres livres destinés à ce public portaient le titre de "droit usuel".

2 Le Tour de France par deux enfants, par G. Bruno, est ainsi écarté de notre liste dans cette partie de notre étude.

3 En 1882, un de VIII + 348 p. / En 1883, trois : VIII + 424 p. ; 312 p. 332 p. / En 1884, un de 312 p. / En 1894, deux : 345p. ; IV +311p./ En 1901, un de XXXVI + 398p. / En 1902, un de 324 p.

4 C.E. : Cours Elémentaire - C.M. : Cours Moyen - C.S. : Cours Supérieur - C.A. : Cours d'Adultes - C.E.P. : Certificat d'Etudes Primaires - Ados : Adolescents.

Table des illustrations

Légende Evolution de l'édition (en nombre de titres nouveaux par année de première édition recensée)
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/16065/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 82k
Légende Nombre de titres nouveaux selon la période
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/16065/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 36k
Titre Production comparée des manuels d'instruction civique avec l'ensemble des livres scolaires
Légende Légende :—— : manuels scolaires soumis au dépôt légal (en nombre de titres).Source : bibliographie de la France (dépouillement officiel) in Histoire de l'édition française. T. IV. p. 291 (le livre scolaire, par Alain Choppin)
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/16065/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 98k
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/16065/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 39k
Titre Importance moyenne des manuels en nombre de pages, selon les périodes
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/16065/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 96k
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/16065/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Légende Note44
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/16065/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 78k
URL http://books.openedition.org/pul/docannexe/image/16065/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 61k

© Presses universitaires de Lyon, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search