Version classiqueVersion mobile

Le Militaire, l'écolier, le gymnaste

 | 
Pierre Arnaud

Remerciements

Texte intégral

1Je souhaite présenter ici ma gratitude et mon amitié à Guy Avanzini qui, depuis bientôt vingt ans, n’a cessé de suivre et diriger mes travaux. Ses encouragements et ses conseils m’ont toujours été précieux, particulièrement dans les moments difficiles. Tous mes remerciements également à MM. Maurice Agulhon, professeur au Collège de France et Eugen Weber, professeur à l’Université de Los Angeles pour l’extrême gentillesse avec laquelle ils ont accueilli mes travaux.

2J’ai apprécié également, lors d’une période particulièrement pénible l’aide, la confiance et la compréhension des responsables du Musée pédagogique et de l’Institut National de la Recherche Pédagogique.

3Je souhaite remercier très vivement les responsables et le personnel des institutions suivantes, pour les facilités de travail qu’elles m’ont accordées : les Archives départementales de l’Ain, de la Loire, du Rhône ; les Archives municipales de Givors, Lyon, Villefranche-sur-Saône ; la Bibliothèque municipale de Lyon Part-Dieu (et tout particulièrement Mmes Lontin et Weber), la Bibliothèque interuniversitaire (Lyon 2) et le Centre Pierre Léon, le Service des Archives de l’Archevêché et la Bibliothèque de la Faculté Catholique, la Bibliothèque du département de Sciences de l’Education de l’Université Lyon 2, le Musée des Arts et traditions populaires de Paris.

4Ma plus vive gratitude s’adresse également aux dirigeants des sociétés sportives qui ont accepté de m’ouvrir les dossiers d’archives dont ils disposaient : l’Alouette des Gaules (Bourg), les Enfants de la Valserine (Bellegarde), les Enfants du Devoir (Oyonnax), l’Etincelle d’Amplepuis, la Société de Gymnastique de Thizy, la Jeune France de Villeurbanne, le Foot-ball Club de Lyon, le Lyon Olympique Universitaire, la Fédération des sociétés de gymnastique du Rhône et du Sud Est (et son Président, Lucien Masset), etc...

5Je remercie également toutes les personnes qui m’ont apporté leur témoignage en se pliant aux contraintes de l’entretien, et m’ont confié leurs documents, et tout particulièrement : Mmes Berriel, Clavel, David, Roger, Soubirous ; MM. Billion, Charriere, Cochet, Cottet, Guyotot, Lovy, Marinet, Masset, Millon, Muttin, Sapin, Sordet, Theppe, Vergnes, Vial.

6De nombreuses personnes m’ont encore apporté leur aide : Mme Mange du Crédit Agricole du Sud-Est, Mme Charnay des Archives Départementales du Rhône, Mme Volle de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports du Rhône, MM. Meras et Dupouget des Archives Départementales du Rhône, M. Claudey du Musée des Arts et Traditions Populaires de Villefranche-sur-Saône, M. Dujardin directeur du Centre de Politologie Historique (Institut d’Etudes Politiques).

7Je remercie très vivement M. Yves Lequin d’avoir accepté de s’intéresser à mon travail et d’en avoir été un critique particulièrement stimulant.

8Je ne saurais oublier enfin tous les miens qui, pendant plus de quinze ans, avec une patiente et une confiance inébranlables, ont vécu quotidiennement les difficultés d’une entreprise qu’ils trouvaient interminable... Sans eux surtout, rien ne se serait fait.

© Presses universitaires de Lyon, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search