Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Projet culturel de Vichy

 | 
Christian Faure

Premiere partie. Le plan d'organisation

Le plan d’organisation

Texte intégral

1La Révolution nationale a des objectifs idéologiques précis qui exigent une action culturelle. Il faut rénover la France. Vichy, et ce sera toujours sa politique, utilise des spécialistes pour un maximum d’efficacité, en même temps qu’il s’appuie sur les amateurs férus de leur région, les régionalistes, les agrariens, qui voient dans la France de Vichy la réponse à des vœux jusqu’ici à contre-courant de l’idéologie républicaine.

2L’action rapide, systématique, telle que l’entendent les dirigeants exige un programme en deux points étroitement imbriqués : la recherche et l’action. Il sera assumé par les organismes de recherche et d’étude sur le folklore qui collaborent étroitement : à l’échelle nationale, le Musée des Arts et Traditions populaires dirigé par G.-H. Rivière ; à l’échelle régionale et départementale, les Commissions de propagande régionaliste qui s’appuient sur les régionalistes, les folkloristes et les érudits locaux. Ces organismes aux intérêts divers vont se charger de retrouver la France, d’inventorier, de cumuler, d’étudier les matériaux recueillis en vue d’un enseignement et d’une restauration du folklore et de la région.

© Presses universitaires de Lyon, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540