Version classiqueVersion mobile

Le Soleil noir

 | 
Jean-Paul Burdy

Quatrième Partie. L'entre-deux-guerres : une nouvelle classe ouvrière

L’entre-deux-guerres : une nouvelle classe ouvrière

Texte intégral

1La mémoire ouvrière tend à définir et à défendre une identité du groupe social. Ce faisant, elle occulte largement les forces centrifuges qui remettent en cause cette identité : en particulier entre les deux guerres, l’arrivée massive d’une main-d’œuvre étrangère (chapitre VII), et de nouveaux équilibres entre la mine et la métallurgie (chapitre VIII).

© Presses universitaires de Lyon, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search