Version classiqueVersion mobile

Thomas Müntzer (1490-1525)

 | 
Thomas Müntzer

Traductions

La messe évangélique en Allemand

Texte intégral

1Notre authentique Sauveur Jésus-Christ a annoncé tous les maux dont souffre la chrétienté, Matthieu 13 : « Tandis que les hommes (que peu après Il appelle anges) dormaient, vint l’Ennemi, qui sema l’ivraie parmi le froment. » Le Christ jeta les premiers fondements de la chrétienté véritable ; mais plus tard, les impies l’ont souillée, profitant de la négligence des Elus nonchalants. C’est pourquoi Paul dit sèchement dans les Actes des Apôtres 20 :28-31 : « Prenez garde à vous-mêmes et à tout le troupeau sur lequel l’Esprit-Saint vous a établis gardiens afin de paître la communauté de Dieu, qu’il s’est acquise par Son propre sang. Car je sais qu’après mon départ il s’introduira parmi vous des loups féroces qui n’épargneront pas le troupeau. Et il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des doctrines pernicieuses afin d’entraîner les disciples après eux. Veillez donc ! »

2Afin que personne, avec son entendement trompeur, n’altère arbitrairement ces paroles du Christ et de Paul et ne continue à causer du tort à la chrétienté entravée, il faut examiner tous les livres d’histoire dignes de créance. Alors apparaîtra certainement que les paroles du Christ et de Paul, ainsi que celles des saints prophètes, au sujet de la chrétienté décadente, ont été détournées de leur sens au-delà de toute mesure.

3Hégésippe, historien digne de foi et disciple des Apôtres, au Cinquième Livre de ses Hypomnemata, et Eusèbe au Quatrième Livre de son Histoire Ecclésiastique, disent sans ambages que la sainte fiancée du Christ est restée une vierge jusqu’après la mort des disciples des Apôtres et que peu après elle est devenue une femme lubrique et adultère. Dans ces limpides livres d’histoire et dans d’autres du même genre, on peut observer, je dirais même toucher du doigt, l’état dans lequel se trouvait la chrétienté quand, il y a six-cents ans, nos ancêtres sont venus à la foi chrétienne.

4Les pieux et bons pères qui convertirent notre pays firent ce qu’ils pouvaient, compte tenu de la situation des gens. C’étaient des moines italiens et français. Il fallut, en attendant mieux, accepter ce qu’ils apportaient. Il est facile de comprendre qu’ils chantaient en latin, parce que la langue allemande était encore tout à fait désordonnée, et aussi afin de maintenir les gens dans l’unité de la foi, car au même moment toute l’Asie se séparait de la chrétienté.

5Or, il serait étonnant que cette situation des débuts ne soit pas améliorée. Car toute l’activité raisonnable des hommes tend vers l’amélioration progressive. Dieu manquerait-il de force au point de ne pas se fonder là-dessus pour faire avancer Son œuvre ? Assurément non. En effet, le Christ dit, ce qui donne sérieusement à penser, Matthieu 5 et 10 : « La ville située sur une montagne doit luire aux yeux de tous. Il ne faut pas mettre la lumière sous le boisseau ; elle doit briller pour tous ceux qui sont dans la maison ». Paul, 1 Corinthiens 14 et Ephésiens 5, ne dit pas autre chose : « Quand les gens se rassemblent, il faut qu’ils se réjouissent par des cantiques et des psaumes, afin que tous ceux qui entrent puissent être amendés. »

6Il est insupportable que l’on prétende attribuer aux mots latins la force que leur prêtent les magiciens, et que le pauvre peuple sorte de l’église beaucoup plus ignorant qu’il n’y est entré, alors que Dieu a dit, Isaïe 54, Jérémie 31, Jean 6, que tous les Elus doivent être enseignés par Dieu. Et Paul dit : « Les gens doivent être édifiés par des cantiques ». C’est pourquoi, en vue de ladite amélioration, en tenant compte de la particularité des Allemands, mais en conformité absolue avec l’Esprit-Saint, j’ai traduit les Psaumes, et cela plus d’après le sens que selon la lettre. Il ne vaut rien de faire des copies mot à mot, car pour parvenir à l’esprit de l’Ecriture, nous avons pour l’instant encore besoin de beaucoup de réflexion, jusqu’au moment où nous seront débarrassés de notre grossièreté et libérés des manières apprises [...]

7Récemment ont été publiés, à mon initiative, divers offices et cantiques en allemand, qui pendant longtemps avaient été célébrés en latin par les prêtres et moines papistes, au détriment de la foi chrétienne. Les doctes me l’ont reproché haineusement et se sont efforcés de l’empêcher. Ils m’accusent même d’avoir voulu aider par-là à rétablir ou à conforter les cérémonies anciennes, messes, matines et vêpres du papisme. Ce ne fut jamais ma pensée ni mon intention. Mon but était bien plutôt de contribuer à sauver les pauvres et misérables consciences aveuglées en faisant connaître ce qui, jusque-là, était chanté et lu en latin dans les églises et couvents par les prêtres, moines et nonnes hypocrites et menteurs et qui, de ce fait, avait été dissimulé à la pauvre masse des laïcs pour la ruine de la foi, de l’Evangile et de la parole de Dieu, et contrairement au clair et limpide enseignement du saint Apôtre Paul, 1 Corinthiens 14.

8En conséquence, le but que je poursuis très sérieusement avec cet office en allemand est de porter secours à la pauvre chrétienté en ruines afin que tout homme de bonne volonté puisse voir, entendre et saisir comment les coquins de papistes, voués au désespoir éternel, ont volé la sainte Bible pour le grand dommage de la chrétienté et empêché qu’on la comprît correctement, tout en volant perfidement les biens des pauvres gens, ainsi que dit à leur endroit le Christ, Matthieu 23 et 2 Timothée 3, de même que le saint Apôtre Pierre avec tous les chers prophètes, quand il parle de leurs pratiques 2 Pierre 2.

9Etant donné que le pauvre homme du commun n’a fondé sa foi que sur des momeries ainsi que sur des cérémonies, chants et lectures idolâtres dans les églises, et autres farces papistes, il est juste et il convient, ainsi que le reconnaissent les prédicateurs évangéliques, que l’on ménage les faibles, 1 Corinthiens 3. Or, il n’est pas de moyen meilleur et plus adéquat de ménager les gens que de chanter ces cantiques en allemand, afin que les pauvres consciences faibles ne soient pas humiliées brutalement ni gavées de chansons dépourvues de signification et d’expérience de la foi. Il faut au contraire que les psaumes et cantiques transposés du latin en allemand servent la parole de Dieu et une juste compréhension de la Bible, selon l’intention des bons pères qui jadis ont composé ces cantiques en vue de l’édification et de l’avènement de la foi. Il le faut surtout afin que par ces cantiques et psaumes les consciences soient libérées des momeries de l’Eglise et conduites à la parole de Dieu contenue dans la Bible, et qu’elles ne restent plus aussi grossières et inintelligentes qu’un billot de bois [...] Car on ne pourra relever la pauvre chrétienté si l’on ne délivre pas de sa grossièreté et de sa fausse croyance, par le moyen de cantiques en allemand, le peuple grossier et dépourvu d’intelligence.

10On peut dire ce qu’on voudra, il faut que l’homme du commun cesse de se soucier des coquins paresseux, les prêtres, qui prétendent ménager sa susceptibilité en disant qu’il faut commencer par lui donner du lait. Ouais ! C’est du lait de dragon qu’ils donnent ! Ils mènent une vie douillette et n’en prétendent pas moins être les prédicateurs de la foi et de l’Evangile. Quand donc leur foi sera-t-elle mise à l’épreuve, comme l’or dans le feu, I Pierre 1 ? Un prêtre doit se comporter comme l’enseigne saint Paul, en suivant et en imitant le Christ, ainsi qu’il l’a fait lui-même, 1 Corinthiens 11. Oui, il ne doit pas prendre en considération la fureur des tyrans, mais mettre en pratique, chanter en allemand et proclamer publiquement le testament du Christ, afin que les hommes deviennent par-là semblables au Christ, Romains 8. Alors s’effondreront avec leurs racines l’esprit de lucre et la perfidie sournoise des prêtres et des nonnes, qui maintenant sont un obstacle à la foi. Que Dieu nous y aide, amen !

© Presses universitaires de Lyon, 1982

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search