Version classiqueVersion mobile

Le Vieillissement

 | 
Maurice Garden
, 
Jean-Paul Goubert
, 
Arthur-E Imhoff
, 
et al.

Avant-propos

Arthur E. Imhof

Texte intégral

1Depuis 1977, une équipe de recherches, rattachée au Département d’Histoire à la Freie Universitat de Berlin-Ouest, mène des études sur l’évolution de la santé en Europe à l’époque moderne et contemporaine. Ce projet est entièrement intégré dans les grands projets de recherches en histoire sociale européenne, de caractère international et pluridisciplinaire, financés par la « Stiftung Volkswagenwerk », Hannover.

2C’est dans ce cadre que le groupe de Berlin a organisé — et organise encore — une série de colloques sur les différents aspects de ses recherches et cela souvent — selon les intentions préconisées par la Fondation — en collaboration étroite avec d’autres chercheurs ou d’autres Centres de recherches importants, situés hors de Berlin-Ouest ou de l’Allemagne.

3Un premier colloque de quatre jours a eu lieu à l’automne 1978 à Berlin. Il traitait le sujet général : « L’homme et la santé dans l’histoire » ; y participaient vingt-quatre spécialistes de différentes disciplines relevant des sciences de l’homme — historiens, démographes, sociologues, médecins, théologiens, ethnologues, etc. — venus de plusieurs pays européens, des États-Unis et du Canada. (Les actes de ce congrès ont été édités, en 1980, chez Matthiessen, à Husum, « Mensch und Gesundheit in der Geschichte »).

  • 1 Les actes du congrès d’Oslo, 21-23 juin 1979, ont été publiés par Oeivind Larsen à Oslo en 1979.

4Vu l’ampleur du sujet — et aussi le problème des langues — furent organisés, 1 année suivante, deux colloques sur des sujets plus limités et dans des cadres géographiques plus restreints. Le premier colloque de cette année 1979 a eu lieu à Oslo sur « Les. attitudes vis-à-vis des maladies dans l’histoire », avec la participation de chercheurs de langue germanique1 ; le deuxième colloque, quelques mois plus tard, à Paris, à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, traita des « Implications et conséquences de l’allongement de l’espérance moyenne de la vie humaine depuis le XVIIIe siècle » (chercheurs français surtout). Et à deux reprises l’organisation de ces colloques s’effectua avec l’aide très précieuse des chercheurs et des Centres de recherche d’Oslo et de Paris. En ce qui concerne la table ronde tenue à Paris, dont on publie ici les actes, j’aimerais surtout mentionner et remercier Jean-Pierre Goubert, de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et Joseph Goy, Directeur du Centre de Recherches Historiques de cette École. La publication des actes doit beaucoup au Centre Pierre Léon et à Alain Bideau. Qu’ils en soient tous remerciés.

5Le prochain colloque inscrit dans la série de ces recherches internationales et pluridisciplinaires en cours à Berlin aura lieu de nouveau à Berlin-Ouest, du 1er au 3 décembre 1981. Le sujet traité cette fois sera « L’homme et son corps dans l’histoire moderne et contemporaine ». Les trois journées seront consacrées aux trois thèmes :

  1. Le corps : fondement de la vie sociale et économique.

  2. Les usages sociaux du corps.

  3. Le corps réprimé et la redécouverte du corps.

6Y participeront de nouveau — comme les autres fois — des représentants de différentes disciplines, mais cette fois l’accent est mis, de nouveau, comme au premier colloque,, sur une discussion internationale. Il y aura donc, comme en 1978, des Français, des Suisses, des Allemands, des Scandinaves, etc., autour de la même table ronde.

7C’est probablement notre équipe de Berlin qui profite le plus de ces colloques et de ces tables rondes. Nous devons beaucoup aux inspirations des discussions et aux articles publiés ou non après ces réunions ; que tous les participants à ces colloques qui ont eu lieu jusqu’à présent, en soient chaleureusement remerciés ainsi que la Fondation Volkswagenwerk qui a entièrement financé les colloques, qu’ils aient eu lieu à Berlin ou à Paris.

Notes de fin

1 Les actes du congrès d’Oslo, 21-23 juin 1979, ont été publiés par Oeivind Larsen à Oslo en 1979.

Auteur

Freie Universitat Berlin (Ouest) Département d’Histoire

© Presses universitaires de Lyon, 1982

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search