Version classiqueVersion mobile

Le Socialisme municipal

 | 
Bernard Meuret

Remerciements

Texte intégral

1Cet ouvrage est publié avec le concours financier de la ville de Villeurbanne dont je tiens ici à remercier le Maire, Monsieur Charles HERNU, Ministre de la Défense, qui a bien voulu le préfacer.

2Ce travail qui demandait une collecte de documents ou d’informations assez divers n’aurait pu être mené à bon terme sans le concours d’un grand nombre de personnes que je tiens ici à remercier très vivement :

3Messieurs Jacques Dreyfus, Christian Lacroix, Jacques Gagneur, Mademoiselle Renée Rochefort qui en ont suivi de très près les différentes étapes.

4Monsieur Alain Cottereau qui m’a aidé à situer cette étude dans le mouvement du socialisme municipal.

5Messieurs Marc Bonneville et Jean-Jack Queyranne, premier adjoint et député du Rhône, qui m’ont communiqué leurs connaissances et leur expérience de Villeurbanne.

6Les Archivistes et Bibliothécaires qui m’ont permis l’accès à un certain nombre de dossiers essentiels,

  • aux archives de Villeurbanne, Mademoiselle Faisant et toute son équipe, spécialement Monsieur Christophe Coupeau qui m’a indiqué plusieurs pièces importantes.
  • aux archives de Lyon, Monsieur Hours, responsable et Monsieur Vanario, à qui je dois de précieux renseignements sur les tentatives d’annexion de 1874 à 1903.
  • aux archives départementales, Monsieur Meras.

7La Société d’Histoire de Villeurbanne et tout particulièrement Monsieur et Madame Revillon qui ont mis à ma disposition une grosse partie de la documentation photographique de la Société.

8Monsieur Philippe Rambaud qui a dessiné presque toutes les cartes.

9Messieurs Jean-Marie Couyotopoulo et Bernard Canuet qui ont résolu d’épineux problèmes de photographies de cartes ou de reproductions photographiques de documents.

10Mademoiselle Marie-Liesse Beaugrand qui a relu et corrigé les différentes épreuves.

© Presses universitaires de Lyon, 1982

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search