Version classiqueVersion mobile

L'Aventure dans la littérature populaire au xixe siècle

 | 
Roger Bellet

Jules Verne, ou le procès de l’aventure et de son livre

Jean Delabroy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est entendu – J. Verne est l’exemple même du roman d’aventures annexé à cette forme de littérature populaire, nouvelle au XIXe siècle, que serait le roman à vocation didactique, contemporain des nécessités culturelles apparues avec l’industrialisation, et signe avant-coureur de la politique éducative républicaine. Ligne Dumas et ligne Comte, comme le résume M. Serres – l’entreprise vernienne des Voyages Extraordinaires, telle qu’elle prend forme et sens à l’intérieur du projet du Magasin d’éducation et de récréation, choisit de verser le prestige antique de la fiction (sous son espère canonique : celle de l’aventure) au crédit du prestige nouveau de la rationalité (sous l’espèce du savoir encyclopédique). A cette fin : une manœuvre en forme de coup de génie, qui consiste à déraper de l’histoire à la géographie, c’est-à-dire de la conscience problématique des mutations sociales dans la diachronie, à la conscience affirmative de l’achèvement social dans la synchronie. D’où un roman ...

Auteur

Université Paris VII

© Presses universitaires de Lyon, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search