Version classiqueVersion mobile

Conseiller, diriger par lettre

 | 
Élisabeth Gavoille
, 
François Guillaumont

Chapitre III. Sagesse et direction spirituelle

Les lettres d’Épicure, entre exhortation et didactique

Mathilde Cambron-Goulet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les auteurs de textes philosophiques anciens, qui visent la transformation du lecteur, emploient souvent des procédés narratifs par lesquels ils invitent celui-ci à s’engager activement dans la discussion1. Par exemple, dans le dialogue, le lecteur est invité à s’identifier à l’un des interlocuteurs du dialogue2 ou à un personnage muet3, même si ces procédés, quelquefois, forcent son assentiment plutôt qu’ils ne favorisent son activité4. De la même manière, le choix du genre épistolaire pour la transmission du savoir philosophique engage la participation active du lecteur, directement interpellé par l’épistolier à l’aide de procédés stylistiques variés qui rappellent une conversation vivante5. Ces procédés facilitent l’acquisition par le lecteur des savoirs qui sont véhiculés par les textes.

Dans certains cas, les lettres philosophiques comportent une double dimension épistémique, les savoirs transmis étant à la fois d’ordre propositionnel et pratique, chose qui n’est pas spécialemen...

Auteur

Université du Québec à Montréal, Canada

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search