Version classiqueVersion mobile

Conseiller, diriger par lettre

 | 
Élisabeth Gavoille
, 
François Guillaumont

Chapitre II. Conseils politiques

Les Lettres de Phalaris ou les bons conseils du tyran

Émeline Marquis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le cadre d’une réflexion sur le thème « Conseiller, diriger par lettre », il nous a paru intéressant d’étudier ce cas paradoxal où le discours prescriptif est assuré par un personnage à l’autorité discutable. Que se passet-il lorsque le donneur de conseils est un tyran haï ?

Pour répondre à cette question, nous allons nous appuyer sur un corpus épistolaire tout à fait particulier : les Lettres de Phalaris. Il s’agit d’un corpus comportant 148 lettres, rédigées à la première personne et attribuées au célèbre tyran sicilien du vie siècle av. J.-C. Si Phalaris est un personnage historique, la légende a très vite fait de lui l’archétype du tyran cruel.

Les Lettres de Phalaris relèvent bien sûr de la pseudépigraphie : elles n’ont pas été écrites par le tyran sicilien. Il a fallu attendre la fin du xviie siècle, cependant, avec une dissertation devenue célèbre de Richard Bentley1 (en 1699), pour que leur inauthenticité soit définitivement établie. Leur statut de « faux » avéré a alors ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search