Version classiqueVersion mobile

Conseiller, diriger par lettre

 | 
Élisabeth Gavoille
, 
François Guillaumont

Chapitre I. Conseiller, faire agir et agir à distance

Agir par lettres : le cas de Sidoine Apollinaire

Étienne Wolff

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Définissant lui-même le contenu de ses lettres, Sidoine écrit (VII, 18, 2) : Dictaui enim quaepiam hortando, laudando plurima et aliqua suadendo, maerendo pauca iocandoque nonnulla, « J’ai composé des lettres parfois pour exhorter, très souvent pour louer, quelquefois pour conseiller, rarement pour me plaindre et à plusieurs reprises pour badiner ». De fait, dans la correspondance de Sidoine Apollinaire telle qu’il l’a lui-même publiée (dans un ordre qui n’est pas chronologique), de nombreuses lettres cherchent à exercer une influence sur autrui (soit le destinataire, soit le public plus large qui les lira). Voici, classées par thèmes, celles qui concernent précisément notre sujet :

A. Exhortations et conseils

  • I, 3 et 6, V, 20, VIII, 8 sont des exhortations à participer aux charges publiques ou à s’élever dans la carrière des honneurs ;

  • III, 13, après avoir dressé le portrait du parasite, invite le destinataire, le propre fils de Sidoine, à fuir la compagnie de telles gens ;

  • IX, 13, à l...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search